POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Restrictions

Tout ce que les non-vaccinés ne peuvent plus faire



Bientôt, un test ne suffira plus pour accéder aux activités de loisirs et aux restaurants, bars et cafés. (Photo: Christophe Lemaire/Maison Moderne)

Bientôt, un test ne suffira plus pour accéder aux activités de loisirs et aux restaurants, bars et cafés. (Photo: Christophe Lemaire/Maison Moderne)

Si vous n’êtes ni vacciné ni guéri, de nombreuses activités ne sont possibles qu’à la condition de présenter un test négatif certifié. Cependant, d’ici quelques jours, certaines de ces activités seront réservées à ceux remplissant les conditions du 2G («geheelt, geimpft»). On fait le point sur ce que les non-vaccinés peuvent faire ou non.

Sans test, vous pouvez et pourrez toujours…

Faire vos courses: pour remplir son frigo ou son congélateur en grande surface, au marché, ou chez n’importe quel artisan (boulangerie, boucherie, fromagerie…), le seul port du masque en toute circonstance est et restera requis. Il en est de même pour la plupart des commerces individuels et pour les galeries commerciales.

Vous rendre à l’université: l’Université de Luxembourg n’applique pas le CovidCheck et les étudiants peuvent donc, sans la moindre restriction, assister aux cours en présentiel, à condition de respecter le port du masque, généralisé. Seuls les enseignants vaccinés peuvent, pendant leurs cours, choisir d’ôter le masque.

Aller prier: aucune restriction particulière, sinon le respect des gestes barrières, ne s’applique aux lieux de culte. L’archidiocèse de Luxembourg détaille les règles encadrant les différents services religieux.  

Aller à la BNL: la Bibliothèque nationale de Luxembourg a totalement rouvert sa salle de lecture en octobre. Le CovidCheck n’y est pas d’usage, et seul le respect des gestes barrières est exigé (à commencer par le port du masque). La  Cité Bibliothèque  privilégie le même système.

Vous déplacer chez le coiffeur: aucune recommandation officielle n’oblige les coiffeurs, mais aussi les salons de beauté, d’esthétique ou de tatouage, à appliquer le CovidCheck. Le port du masque est néanmoins obligatoire pour les clients.

Remplir vos démarches administratives: pour ne pas entraver une activité considérée comme essentielle, les guichets de l’Administration restent accessibles, même sans CovidCheck.

Emprunter les transports en commun: bus, tramway, train… Seul le port du masque est obligatoire dans les transports en commun au Luxembourg. En revanche, si vous prenez le TGV pour une liaison Luxembourg-Paris, le CovidCheck français, avec contrôle à bord, redevient de rigueur. L’Hexagone exige en effet des résidents non vaccinés au Luxembourg un test négatif certifié de moins de 24 heures.

Dormir à l’hôtel: même si le CovidCheck est de rigueur pour accéder aux espaces de restauration (petit-déjeuner, restaurant, bar), vous pouvez réserver une chambre sans contrainte dans un hôtel. La fédération Horesca indique que le CovidCheck peut aussi, à la discrétion de l’établissement, s’appliquer aux salles de conférence et espace de «wellness». Il est même possible de prendre son petit-déjeuner ou son repas en chambre sans CovidCheck.

Donner votre sang: être âgé de 18 à 60 ans, peser plus de 50 kg, être en bonne santé, avoir un peu de temps et être motivé. Ce sont bien les seules exigences demandées par la Croix-Rouge luxembourgeoise pour faire un don de sang. Outre le respect des gestes barrières, bien sûr, sur le site du don. 

Parfois ou toujours avec test, vous pouvez et pourrez toujours…

Aller travailler: dans l’immédiat, rien ne vous empêche de vous rendre au travail, même si votre entreprise a décidé d’appliquer le CovidCheck en entreprise. Il vous est néanmoins demandé, dans cette situation précise, de présenter un test négatif certifié. Celui-ci est valable 48 heures, moyennant plusieurs dizaines d’euros, pour un test PCR. Et 24 heures pour un test antigénique rapide certifié. En revanche, à partir du 15 janvier,  le CovidCheck deviendra obligatoire au travail , aussi bien dans l’entreprise que dans la fonction publique, sous une formule 3G. L’accès à la cantine était déjà sous CovidCheck 3G. Passera-t-elle en 2G comme les autres restaurants? Le ministère de la Santé n’a pas pu répondre à Paperjam et demande d’attendre le dépôt du texte de loi.

Assister à certains événements: les événements réunissant moins de 10 personnes peuvent avoir lieu sans restrictions. Les événements réunissant entre 10 et 50 personnes peuvent se dérouler avec des règles de distanciation, tandis que les rassemblements jusqu’à 200 personnes peuvent fonctionner sous un CovidCheck 3G (vacciné, guéri, testé). Attention, toutefois, car ce sont des recommandations. Et les organisateurs d’événements, tentés, sont tout à fait libres d’opter pour la 2G.

Avec un test, vous pouvez et pourrez toujours…

Aller à l’hôpital: le CovidCheck est en vigueur dans les structures hospitalières du Luxembourg. S’y ajoute le contrôle d’identité depuis ce 1er décembre, selon les recommandations de la Fédération des hôpitaux luxembourgeois (FHL). À l’accueil, les non-vaccinés, patients ou accompagnants, peuvent, sans CovidCheck, réaliser un test antigénique rapide certifié pour pénétrer dans l’enceinte de l’hôpital.

Rendre visite à vos aïeux dans une structure pour personnes âgées: le port du masque et un autotest antigénique rapide seront obligatoires pour tous les visiteurs dans les structures pour personnes âgées, a-t-on appris après le conseil de gouvernement du 26 novembre.

Vous rendre aux thermes, à Mondorf: on ignore pour l’instant si le système 2G s’appliquera au domaine thermal de Mondorf. En attendant, le CovidCheck s’impose aussi bien pour le «wellness» et le fitness que pour les événements. Pour les cures médicales et soins, il est possible de réaliser un test antigénique sur place .

Avec ou sans test, vous ne pouvez plus ou ne pourrez plus…

Aller au restaurant: le CovidCheck sous la formule 3G est, pour l’instant, en vigueur dans le secteur de l’horeca. En tant que non-vacciné, depuis le 1er novembre, un test négatif certifié vous ouvre donc la porte de n’importe quel établissement de l’horeca. Les terrasses sont même exemptes du CovidCheck. Mais le gouvernement souhaite le passage à une formule 2G qui interdira bientôt l’accès, en intérieur comme en extérieur, à un café, à un bar ou à un restaurant. Restera donc une seule possibilité pour les non-vaccinés: la vente à emporter ou la livraison.

Voir un film au cinéma: loisir parmi d’autres, le cinéma sera frappé par la nouvelle législation limitant l’accès aux salles aux seules personnes vaccinées ou guéries. Il en va de même pour le théâtre, par exemple.

Faire du sport à la salle de fitness: à moins d’aller courir ou de faire votre gymnastique dehors, pratiquer un sport ne sera bientôt plus permis pour les non-vaccinés. Les salles de sport et de fitness, les gymnases, les clubs de tennis, de golf, les terrains de football… Toutes ces installations, qu’elles soient en intérieur ou en extérieur, seront réservées aux seuls vaccinés et détenteurs d’un certificat de guérison.

Nager à la piscine: même sort pour les piscines, qui passeront en mode 2 G.

Visiter le marché de Noël: même si les contrôles y sont réalisés de manière très vague , le marché de Noël d’Esch-sur-Alzette est d’ores et déjà passé au système 2G depuis le 1er décembre. Celui de Differdange doit, lui, emboiter le pas dès que la loi le permettra. Celui de Dudelange basculera en 2G le 10 décembre. Ailleurs, on attendait des précisions légales avant de se positionner, mais il paraîtrait logique que le système 2G se généralise dans ces lieux de rencontres très populaires à l’approche des fêtes de fin d’année.

Assister à un événement avec plus de 200 personnes: dès que la loi sera votée, les événements de plus de 200 personnes seront limités à la formule 2G (vacciné ou guéri).