POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Vacciné ou guéri

Le système 2G s’invite en avance sur les marchés de Noël



À Esch-sur-Alzette, mercredi, les agents de sécurité refusaient les personnes souhaitant entrer dans le marché de Noël avec un résultat de test négatif papier. (Photo: Paperjam)

À Esch-sur-Alzette, mercredi, les agents de sécurité refusaient les personnes souhaitant entrer dans le marché de Noël avec un résultat de test négatif papier. (Photo: Paperjam)

Esch-sur-Alzette n’a pas attendu le vote des nouvelles restrictions sanitaires pour basculer son marché de Noël en 2G, ce qui pose des difficultés techniques et soulève des interrogations. D’autres communes ont déjà annoncé vouloir sauter le pas, mais dès que la loi le permettra.

Il ne sera bientôt plus utile de réaliser un test PCR pour manger au restaurant ou se rassembler à plus de 200 personnes en intérieur. Le gouvernement prévoit de soumettre ces activités au dispositif 2G, «geheelt, geimpft», pour vacciné ou guéri . Mais le marché de Noël, rassemblement extérieur qui mêle restauration, shopping et loisir, est-il concerné? Le ministère de la Santé répond que pour le savoir, il faut «attendre le dépôt de la nouvelle loi Covid», tout en rappelant que «les ‘événements’ seront concernés par la règle 2G».

Pendant ce temps, certaines communes se sont déjà positionnées, comme celle d’Esch-sur-Alzette. Son marché de Noël est sous régime 2G depuis mercredi. Sur place, les agents de GDL Security contrôlent en effet les QR codes des visiteurs. Sur l’application du CovidCheck, toutefois, impossible de voir s’il s’agit d’un test, quand il est présenté sur téléphone, d’une guérison ou d’un vaccin: ils ne peuvent donc pas faire la différence. Mais refusent les personnes qui présentent un certificat papier attestant qu’ils ont été testés négatifs… Ce mercredi, plusieurs visiteurs uniquement testés ont donc eu la mauvaise surprise de se faire refouler à l’entrée du marché situé place de l’Hôtel de Ville. Contactée, l’autorité communale n’a pas donné d’explications à Paperjam sur ce système plutôt ambigu, et qui interroge par la mise en pratique d’une loi pas encore débattue et votée. Ouvert depuis le 19 novembre, le marché de Noël doit le rester jusqu’au 22 décembre.

En attente de la loi

Le marché de Noël de Differdange prévoit quant à lui de passer en 2G dès le lundi 6 décembre… seulement si la loi le permet et si l’application CovidCheck a bien été mise à jour à cette date. Sinon, «ce sera plus tard», explique-t-elle. En attendant, l’événement accueillera le public sous le régime CovidCheck à partir du vendredi 3 décembre au soir et doit se terminer le 21 du même mois.

De son côté, Luxembourg-ville «examinera les nouvelles mesures dès que les modalités pratiques seront connues». Leur mise en place au marché de Noël, en place depuis le 19 novembre et jusqu’au 2 janvier , sera «décidée par le collège échevinal» ensuite. Mamer n’a pas encore décidé non plus si elle mettrait sous le système 2G ses Winter Moments, sous le feu des projecteurs cette année en raison de ses pistes de ski et de luge, critiquées pour leur impact environnemental . «Il y aura certainement du changement. Nous attendons de voir le texte de loi et nous nous adapterons aux mesures.» Les festivités y ont démarré le 26 novembre et s’étendent jusqu’au 2 janvier.

Contactée, la ville de Dudelange n’a pas encore répondu à Paperjam mais indique sur son site internet que la visite de saint Nicolas, prévue dimanche 5 décembre, est annulée en raison de la situation sanitaire.