PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Assurances

Les chantiers de la place (2/5)

Les six priorités du secteur de l’assurance



266765.jpg

L’ACA Insurance Day aura lieu le 21 novembre prochain. Il aura cette année pour thème: «Global insurance challenges in a changing world». (Photo:  Archives Paperjam)

Chaque rentrée est synonyme de chantiers à mettre en œuvre pour les acteurs du secteur financier. Pour poursuivre cette série sur les défis de la Place, Marc Hengen, administrateur délégué de l’ACA, aborde les travaux en cours au sein du secteur assurantiel.

La rentrée de l’assurance a beau être sans grandes surprises, les dossiers à traiter n’en sont pas moins nombreux (et de taille).

Marc Hengen , administrateur délégué de l’ACA (Association des compagnies d’assurances et de réassurances), évoque six chantiers prioritaires.

1/ Participer à la révision de Solvabilité 2

La directive Solvabilité 2 est applicable depuis le 1er janvier 2016 à toutes les compagnies d’assurances européennes. Son objectif: que le niveau de fonds propres des assureurs corresponde aux risques auxquels ils sont confrontés.

Alors qu’une première révision intermédiaire a été adoptée le 9 mars 2019, une nouvelle revue a été lancée à la demande de la Commission européenne.

L’ACA fait partie des acteurs sollicités pour cette révision. Marc Hengen focalise notamment son lobbying sur l’application d’un principe de proportionnalité pour les «petites» compagnies d’assurances.

2/ Concrétiser les principes pour l’assurance durable

Le 26 juin, l’ACA présentait son soutien aux «Principes pour une assurance responsable» de l’UNEP FI (United Nations Environment Programme, Finance Initiative).

«Nous sommes en train de travailler pour mettre en pratique ces principes. Il s’agit d’abord d’actions de prises de conscience au niveau de l’ACA et de ses membres. La taxonomie de la Commission européenne va également nous y aider», affirme Marc Hengen.

3/ Gérer l’après-tornade

«Il est désormais nécessaire de mieux cerner les dangers auxquels le Luxembourg est exposé en matière de catastrophes naturelles, et le coût financier supporté par le secteur de l’assurance», déclare Marc Hengen.

Le passage d’une tornade dans les communes de Pétange et Bascharage le 9 août a occasionné 100 millions d’euros de dégâts , selon les premières estimations de l’ACA.

4/ Anticiper les conséquences des taux d’intérêt bas

La persistance du faible niveau des taux d’intérêt impacte les assureurs.

«Cela pose un problème de rentabilité des réserves des compagnies et de l’évolution des produits. Dans ce contexte, les assureurs souhaiteraient distribuer moins de contrats d’assurance-vie à taux garantis, mais les clients ont encore une appétence forte pour ces derniers», précise Marc Hengen.

5/ Accueillir les nouveaux venus

En 2018 et en 2019, 12 assureurs non-vie et un assureur-vie ont choisi de s’établir au Grand-Duché pour anticiper les conséquences du Brexit .

C’est à l’ACA qu’il revient d’accueillir ces nouveaux entrants, qui sont aussi de nouveaux membres pour l’association.

266801.png

   (Photo: rapport annuel CAA/capture d’écran)

6/ Organiser l’ACA Insurance Day

L’ACA Insurance Day aura lieu le 21 novembre prochain. L’événement aura cette année pour thème: «Global insurance challenges in a changing world». Après avoir mis le marché unique européen au cœur des débats en 2018 .