ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

électromobilité

E-mobilité: une prolongation qui se fait attendre



La différence de prix entre une voiture électrifiée et une voiture thermique se situe entre 10.000 et 16.000 euros. (Photo: Shutterstock)

La différence de prix entre une voiture électrifiée et une voiture thermique se situe entre 10.000 et 16.000 euros. (Photo: Shutterstock)

À la fin du mois, il ne sera plus possible de bénéficier des primes à l’achat d’un véhicule électrifié au Luxembourg. La House of Automobile attend avec impatience un coup de pouce de l’État.

La prolongation des primes à l’achat d’un véhicule électrifié se fait attendre. La House of Automobile (HOA) a rappelé l’importance de cette aide dans le développement de l’électromobilité. Aide qui, dans le cadre programme «Clever Fueren», rencontre un impressionnant succès, au point de submerger l’Administration .

«La différence de prix entre un modèle électrique ou plug-in hybride par rapport à son équivalent thermique se situe généralement entre 10.000 et 16.000 euros. La prime actuelle est ainsi loin de compenser ce coût supplémentaire, mais elle aide à compenser une partie importante de cette différence. Aujourd’hui encore, on ne choisit pas une voiture électrique pour des raisons économiques, mais uniquement pour des raisons environnementales», insiste la HOA, dans un communiqué.

L’association qui défend les intérêts des trois fédérations et associations du secteur automobile au Luxembourg s’inquiète de ne pas voir d’annonce d’une prolongation de la part du gouvernement alors que le régime des primes prend fin au 31 mars.

Mais l’HOA fait sans doute un peu preuve d’impatience, puisque la ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg (déi Gréng) a déjà annoncé le mois dernier vouloir une prolongation des primes en question. Par contre, la ministre avait précisé vouloir des primes plus «sociales» visant, par exemple, à favoriser davantage l’achat d’une petite voiture et un peu moins les modèles plus grands et luxueux. De plus, l’accent devrait également être mis sur les modèles 100% électriques.

En effet, la ministre avait soulevé des doutes sur les véhicules hybrides, qui seraient encore trop polluants dans la mesure où les automobiles utilisent surtout la propulsion thermique.

De son côté, la House of Automobile souhaite le maintien des primes pour l’achat d’un véhicule hybride. «Il est aussi important de recentrer la discussion sur les plug-in hybrides. Si on pouvait encore douter de leurs émissions réelles en CO2 il y a quelques années, l’évolution technologique des modèles récents nous doit de revoir ces préjugés», indique la HOA.