ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Réseau de vente

Post déploie ses «Points» et ses «Espaces»



268714.png

L’entrée du Point Post de la gare, au siège actuel du groupe, rue Mercier. (Photo:  Laurence Schaack /Archives)

Post Luxembourg poursuit la transformation de son réseau de vente avec l’ouverture prochaine d’un nouvel «Espace» et la poursuite des aménagements des «Points», en parallèle à la fermeture de certains bureaux. Dont celui de Bonnevoie.

La fermeture du bureau de Bonnevoie relayée cette semaine par le Wort a entraîné, jeudi, une question parlementaire de Déi Lénk: «Le plus grand quartier de la Ville de Luxembourg, comptant plus de 18.000 habitants, c’est-à-dire plus que la commune de Sanem, perd ainsi son seul bureau des postes, et les usagers sont conviés à se rendre au ‘Point Post’ du supermarché Cactus pour régler leurs affaires postales courantes. Pour les opérations financières, ils devront se déplacer au siège du quartier de la gare.»

En janvier 2018, le ministre de l’Économie (exerçant la tutelle sur Post), Étienne Schneider (LSAP), avait assuré au député Laurent Mosar (CSV) que la rumeur de l’époque était «erronée». Mais la réalité économique, l’emploi des ressources et tout simplement la fréquentation du bureau en question ont incité Post Luxembourg à prendre un autre chemin.

«Notre ‘Point Post’ du Cactus de Bonnevoie était déjà plus fréquenté que notre bureau», note  Claude Strasser , directeur général de Post Luxembourg. Qui assure que la volonté du groupe détenu par l’État est bien de rester proche de la population. «Pour les opérations plus complexes, notre ‘Espace’ est disponible de l’autre côté de la gare.»

Une redéfinition de la présence sur le terrain qui remonte à une stratégie entérinée en 2015 et qui avait déjà valu des remontées parlementaires lorsque l’annonce de  la suppression de 35 bureaux  avait été dévoilée.

Un nouvel Espace à la Belle Étoile

Mais pour Claude Strasser, l’objectif est bien de proposer une amplitude horaire qui corresponde aux activités de la population. «La disponibilité est plus du double désormais, comparée à l’époque des bureaux», ajoute le directeur général de Post.

Sur le terrain, le groupe ouvre des «Espaces» qui proposent l’ensemble des services et produits. Ils existent déjà à la Gare (au siège), au boulevard Royal, à Dudelange, à Marnach. Les boutiques Telecom seront progressivement transformées dans cet état d’esprit.

«Nous allons ouvrir un nouvel Espace début novembre à la Belle Étoile, là où se situait Sichel, au premier étage», indique Claude Strasser.

Outre les 94 stations de retrait de colis «PackUp» installées à travers le pays dans le contexte de l’envol du e-commerce, Post continue d’examiner la possibilité d’ouvrir d’autres Points (54 actuellement) pour les opérations postales, comme chez des libraires.

L’enseigne est aussi  présente dans les Cactus et les Shoppi, la marque de point de vente en stations-service de Cactus.

Et Claude Strasser de souligner que les facteurs sont aussi habilités à effectuer des opérations financières pour les personnes qui ne seraient pas à même de se déplacer.