ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Urbanisme

La future place de l’Étoile fera la part belle aux piétons



Voitures et bus déviés: la place de l’Étoile, à Luxembourg-ville, accueillera à terme des logements, des bureaux, des commerces et même un cinéma.

Des logements, des bureaux, des commerces, mais aussi un cinéma: la place de l’Étoile va connaître une véritable mue d’ici quelques années, a annoncé mardi la Ville de Luxembourg.

«C’est une plus-value non seulement pour la place, mais aussi pour tous les quartiers aux alentours, comme Belair et le Rollingergrund», a souligné devant la presse la bourgmestre de Luxembourg, Lydie Polfer  (DP).

Celle qui est aujourd’hui l’intersection entre la route d’Arlon et le boulevard de la Foire va être métamorphosée avec la création d’une gare routière souterraine dédiée aux autobus régionaux. Un tunnel déviera le tronçon de la route d’Arlon situé entre le boulevard de la Foire et la rue du Rollingergrund de manière à laisser le champ libre aux piétons et cyclistes.

La place de l’Étoile sera totalement transformée. (Photo: DR)

La place de l’Étoile sera totalement transformée. (Photo: DR)

Les voitures, quant à elles, seront déviées vers le square de New York Val Sainte-Croix via une route qui passera sous l’un des nouveaux bâtiments.

Trois fois plus de logements que planifié

Le projet prévoit la construction de complexes mêlant logements et bureaux sur les deux terrains vagues situés de part et d’autre de l’actuelle route d’Arlon. Au centre, donc, l’espace sera dédié aux piétons et au tramway, qui est d’ailleurs appelé à monter ultérieurement en direction de Strassen. «On envisage de construire un deuxième pôle d’échange à hauteur du CHL sur le territoire de la commune de Strassen», a précisé le ministre de la Mobilité et des Travaux publics,  François Bausch  (Déi Gréng), qui espère pouvoir déposer le projet de financement de ce projet d’ici décembre 2022.

Deux arrêts de tram dans le quartier

Outre l’actuel arrêt de tram de la place de l’Étoile, le projet prévoit la construction d’un arrêt supplémentaire à l’emplacement des actuels arrêts de bus.

«Entre tout cela, nous voulons créer de la vie sur la place de l’Étoile», a expliqué Marc Giorgetti , gérant de l’entreprise Félix Giorgetti, codéveloppeur avec BC Partners.

Le projet prévoit un cinéma de cinq salles, des commerces de proximité, un food hall de 1.500m2 et un drugstore. Aux étages supérieurs, des bureaux et des logements occuperont la majorité des espaces. Car sur les 102.745m2 de bâti, 47% de la surface sera dédiée à la construction de 600 logements, dont 60 à coût modéré.

«La proposition de logements dans ce projet est plus que triplée par rapport à la présentation précédente», a souligné Thibault Laupretre, managing director de BC Partners.

Les bureaux représenteront 45% du bâti, devant les commerces, un fitness, un cinéma, un drugstore et un food hall, où l’offre évoluera entre produits frais et préparations à déguster sur place.

Si aujourd’hui le projet se présente en images de synthèse, il faudra être patient pour le voir sortir de terre. Le PAG et le PAP doivent être modifiés. La Ville ambitionne d’entamer les démarches au premier trimestre 2021.

Le projet remonte à 2016, année où Adia (Abu Dhabi Investment Authority) avait racheté ce terrain à la société Andromeda Investissement . La transaction, estimée à 150 millions d’euros, concernait un terrain de 20.000m2 situé à l’entrée ouest de la capitale, soit un prix d’achat de 7.500 euros/m2.

Adia est désormais investisseur et propriétaire: le fonds souverain est représenté par Silver Etoile C.