ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Réveil d’un dossier

Adia s'offre la place de l’Étoile



placeetoile.jpg

Le site de l'entrée Ouest de la capitale présente un visage tristement vide depuis des années. (Photo: Christophe Olinger)

Abu Dhabi Investment Authority vient de jeter son dévolu sur des terrains situés sur le site de la place de l’Étoile. Un deuxième investissement important pour le fonds souverain d’Abu Dhabi, après le Royal Hamilius.

Est-ce le réveil d’un dossier en friche depuis plusieurs années? L’opération conclue fin mars par Abu Dhabi Investment Authority (Adia) pourrait permettre au site de la place de l’Étoile de changer enfin de visage à terme.

D’après les informations de Paperjam.lu, le fonds souverain d’Abu Dhabi a acquis il y a quelques jours un ensemble de quelque 20.000 mètres carrés situés à l’entrée Ouest de la capitale, les terrains étant préalablement détenus par la société Andromeda Investissement. 

Si le dossier en est encore à sa phase préliminaire, une source proche du dossier se prononce pour un projet à usage mixte, dont la construction de logements. Le tout dépendra des dossiers soumis auprès des autorités communales et des autorisations délivrées.

Acquis via une filiale d’Adia, le site sera opéré en partenariat avec Firce Capital en tant qu’asset manager.

Après Hamilius, l’Étoile

Des intérêts qataris s'étaient manifestés par le passé pour la place de l’Étoile, comme le précisait le Land. En 2007, ces investisseurs avaient aidé John Jones, administrateur délégué d’Andromeda Investissement, à racheter les terrains du promoteur et agent immobilier luxembourgeois Willy Hein, qui avait jeté son dévolu sur le site en 1989.

Reste à connaître la destination des quelques lopins de terre qu’Andromedia n’avait pas pu acquérir, soit une soixantaine de mètres carrés selon le Land. De quoi entraver la finalisation d’un projet. 

Joint par Paperjam.lu, Willy Hein n’a pas souhaité indiqué si les terrains qui restaient en sa possession avaient changé de mains. 

Après avoir acquis, via une de ses filiales, le nouvel ensemble phare du centre-ville, le Royal Hamilius, le plus important fonds souverain au monde en termes d'actifs sous gestion réalise un important second investissement au Luxembourg. Et ce sur un site qui a déjà été l’objet de bon nombre de rumeurs et de spéculations quant à son aménagement.

Le dernier plan d'aménagement particulier (PAP) de 2010 prévoit la création de logements et de surfaces de bureaux et de commerce.