POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Débat à la Chambre

Pas de confinement souhaité en cas de seconde vague



La ministre de la Santé, Paulette Lenert (LSAP), explique que les préparatifs en vue d’une deuxième vague sont déjà amorcés depuis longtemps. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

La ministre de la Santé, Paulette Lenert (LSAP), explique que les préparatifs en vue d’une deuxième vague sont déjà amorcés depuis longtemps. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Les députés ont débattu de la gestion d’une éventuelle seconde vague lors d’un débat d’actualité demandé par le CSV.

Le dernier bilan du gouvernement fait état de 50 nouvelles infections en 24 heures , mais le nombre de décès est inchangé. Les mesures à prendre en cas de seconde vague ont été discutées à la Chambre à la demande du CSV le 2 juillet.

«Nous sommes d’accord sur le fait qu’une fermeture de l’économie et des hôpitaux pour les soins normaux aux patients ne sera plus possible», a déclaré Claude Wiseler (CSV), lors du débat. «Il faut également éviter la fermeture des écoles – elles sont essentielles à l’éducation et au développement social, sinon nous allons accroître les différences entre les élèves», a-t-il ajouté.

Selon Georges Engel (LSAP), il faut empêcher par tous les moyens une deuxième vague. «La stratégie du gouvernement est bonne, nous devons tous continuer à la soutenir», a-t-il déclaré.

Encadrement des fêtes

Pour Marc Baum (Déi Lénk), «nous devrions profiter de la situation pour préparer des lois avec tout l’arsenal que nous connaissons maintenant, et obtenir déjà les avis des experts sur la prophylaxie. Nous avons passé trop de temps sur les projets de loi Covid.»

La ministre de la Santé, Paulette Lenert (LSAP), explique, quant à elle, que les préparatifs en vue d’une deuxième vague sont déjà amorcés depuis longtemps. «Nous nous préparons à agir de manière objective», a-t-elle annoncé.

Par ailleurs, Paulette Lenert a présenté un projet de loi sur l’encadrement des fêtes dans un cadre privé , qui sera examiné mardi prochain par la Commission de la santé.