ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Carte Blanche

«Pandémie et assurances: les technologies à suivre pour 2021»


Retour au dossier

L’année 2020, frappée de plein fouet par le Covid-19, ouvre la porte à une crise sans précédent, avec un impact considérable sur le secteur des assurances. Alors comment le secteur a-t-il pu se relever de ce coup dur et éviter le pire? Et comment continuer à faire preuve de résilience pour 2021?

Les compagnies d’assurances continuent à suivre la voie du progrès technologique pour essayer de répondre aux transformations du marché. En effet, le secteur a déjà mis en œuvre de nombreuses mesures et s’adapte aux tendances dominantes. Toutefois, 2021 sera-t-elle l’année des grands changements? Quelles tendances faudra-t-il garder à l’œil et dans lesquelles faudra-t-il envisager d’investir?

Si le monde des assurances avait déjà recours à l’analyse de big data, ce qui change aujourd’hui, c’est l’étendue des données qui pourront désormais être obtenues et la manière de les utiliser.
Émilie Peyroche d’Arnaud

Émilie Peyroche d’Arnaud,  Insurance Lead Manager,  Comarch Benelux

L’analyse de big data 

Si le monde des assurances avait déjà recours à l’analyse de big data, ce qui change aujourd’hui, c’est l’étendue des données qui pourront désormais être obtenues et la manière de les utiliser. Parmi les ensembles de données utilisés par les assureurs dans le cadre de leurs procédures, on trouve les habitudes d’achat et les rapports de crédit. En utilisant les ensembles de données adéquats, ils sont en mesure de proposer des produits personnalisés, ainsi qu’une protection toujours meilleure, tout en minimisant le ratio de plaintes.

L’Internet of Things

D’ici 2025, on comptera 50 milliards d’appareils connectés intelligents. Si les assureurs se servent déjà de la technologie IoT pour les assurances de biens, désormais, ils doivent essayer de maximiser le potentiel des systèmes IoT pour les assurances-vie et les assurances de soins de santé. En effet, cette technologie viendra renforcer les procédures de règlement des sinistres, de détection des fraudes et d’atténuation des pertes. Elle peut également être utilisée pour mettre sur pied des modèles hybrides de ce que l’on appelle les «assurances intelligentes».

Les assurances intelligentes 

Le suivi du comportement des assurés paraît tout de suite moins désagréable dès qu’il commence à leur procurer des avantages. En récoltant d’importantes quantités de données, les assureurs parviennent à créer des polices d’assurances parfaitement adaptées à nos besoins et à nos modes de vie. Toute entreprise prospère doit générer des profits – et les offres personnalisées s’avèrent profitables, tant pour les assureurs que pour leurs clients. Et c’est là que certaines technologies deviennent utiles.

Les agences et assistants virtuels 

Les assistants virtuels représentent l’une des technologies à la croissance la plus rapide, même au sein du secteur des assurances. Cette forme d’automatisation est en effet de plus en plus utilisée par les assureurs. En 2021, la prochaine étape en ce sens sera peut-être marquée par la création d’agences entièrement virtuelles, où les clients, agents et employés se rencontrent et collaborent en ligne.

La transformation digitale a permis de donner les clés à l’entreprise pour être plus «agile» face à la crise, en créant autour d’elle un écosystème innovant, qui maximise l’efficacité opérationnelle, les parcours clients et son rayonnement.
Emilie Peyroche

Emilie Peyroche,  Insurance Lead Manager,  Comarch Benelux

L’optimisation de ses plateformes numériques 

Si vous n’avez pas encore remplacé ou modifié votre plateforme de gestion des polices d’assurances, profitez de 2021 pour prendre un nouveau départ. En effet, la transformation digitale a permis de donner les clés à l’entreprise pour être plus «agile» face à la crise, en créant autour d’elle un écosystème innovant, qui maximise l’efficacité opérationnelle, les parcours clients et son rayonnement. Ceux qui avaient investi dans ce domaine ont pu opérer un basculement efficace des équipes en télétravail. Également, il est essentiel de pouvoir prendre en charge les ventes et les services sur plusieurs canaux simultanément: une plateforme moderne doit donc être compatible avec les appareils mobiles afin d’assurer une expérience client optimale et satisfaisante. C’est pourquoi, afin de renforcer indéniablement sa stratégie digitale et faire évoluer ses produits pour pouvoir se différencier, de nouvelles plateformes avec des approches d’open insurance et d’open innovation émergent sur le marché des assurances.

La cybersécurité

La transition des assureurs vers des plateformes numériques a amené le besoin d’améliorer constamment les technologies garantissant la cybersécurité. En effet, les outils traditionnels ne suffisent plus face aux cyberattaques professionnelles. Selon des recherches menées par EY, 71% des assureurs estiment que leur entreprise serait bien en peine de détecter une attaque planifiée et sophistiquée. Quand on prend l’exemple du VPN, les services informatiques ont été mis à rude épreuve. La plupart des sociétés étaient prêtes, mais d’autres pas…

L’informatique en nuage

Grâce aux systèmes «en nuage», les assureurs gardent le contrôle sur leurs opérations partout et à tout moment. C’est grâce à l’informatique en nuage que les assureurs parviennent à mettre en place de nouvelles technologies de manière bien plus efficace, ce qui, à nouveau, accélère la distribution de leurs produits et services.

Découvrez également notre dossier «Pandémie & Assurances: à quoi s’attendre pour 2021?» dans un numéro exclusif de La Lettre Decavi 2021 ici .