POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Covid-19

De nouveaux tests pour des résultats en 15 minutes



Une première livraison de 75.000 tests rapides arrivera dès le 20 novembre prochain. (Photo Shutterstock)

Une première livraison de 75.000 tests rapides arrivera dès le 20 novembre prochain. (Photo Shutterstock)

Le gouvernement veut accélérer sa lutte contre la pandémie de coronavirus et a décidé d’ajouter les tests antigéniques rapides à son arsenal sanitaire. Ces tests permettent d’obtenir des résultats en 15 à 30 minutes et ne nécessitent aucune analyse en laboratoire.

Le Luxembourg ajoute les tests antigéniques rapides (TRA) à sa stratégie pour lutter contre le Covid-19. Le ministère de la Santé a en effet annoncé qu’une livraison de 75.000 de ces tests, qui permettent de connaître les résultats en 15 à 30 minutes, est attendue pour le 20 novembre prochain.

Ce nouvel outil s’avère utile pour le diagnostic des patients suspects d’être porteurs du virus, et cela entre le 1er et le 4e jour suivant l’apparition des symptômes, pour le tri des patients à l’entrée d’un centre de consultation et pour le personnel hospitalier en cas de symptômes légers. 

Plus simple et plus rapide

Les TRA seront distribués, entre autres, dans les services d’urgences des quatre hôpitaux aigus (CHL, Chem, CHdN, HRS), les centres de consultation, les maisons de soins et centres intégrés pour personnes âgées et l’Inspection sanitaire.

Ces tests viendront compléter la stratégie du gouvernement qui, jusqu’ici, comptait sur les tests PCR et les tests sérologiques pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Les TRA, au lieu de chercher à détecter un génome, cherchent à identifier des protéines virales.

«Une telle recherche est beaucoup plus simple à réaliser et plus rapide, ne nécessitant pas d’analyse en laboratoire. Ces nouveaux tests rapides promettent donc un gain de temps considérable, facteur essentiel dans la lutte contre la pandémie actuelle», précise le ministère de la Santé via communiqué. 

Le prélèvement se fait par voie nasopharyngée et doit être réalisé par des professionnels formés spécifiquement aux tests TRA. Il s’agit du corps médical et paramédical, mais aussi des pompiers, des pharmaciens et des psychologues.

Jugés moins fiables que les tests PCR, les tests rapides pourront être complétés par d’autres tests dans l’éventualité où les résultats se révèleraient négatifs malgré une probabilité a priori élevée d’infection.

Pas dans tous les cas

Le ministère de la Santé indique que les tests antigéniques pourraient avoir un grand intérêt dans certaines situations, comme lors du primo-accueil des demandeurs de protection internationale, pour dépister à intervalles réguliers au sein de populations à haute densité – et à haute fréquence de transmission –, comme sur les campus étudiants, les foyers et colocations à haute densité ou dans la communauté carcérale.

Néanmoins, ces TRA ne sont pas recommandés pour les personnes âgées de plus de 65 ans, les enfants et les personnes asymptomatiques avant la participation à un rassemblement, car la sensibilité de ces tests est limitée, précise la Direction de la  santé.