LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Mobilité

Dès le 13 décembre

De nouveaux tracés pour les bus de la capitale



Le trafic des bus sur l’Al Bréck sera maintenu mais à une cadence réduite, vu la desserte du tram sur l’axe Gare-Ville Haute. (Photo: Paperjam)

Le trafic des bus sur l’Al Bréck sera maintenu mais à une cadence réduite, vu la desserte du tram sur l’axe Gare-Ville Haute. (Photo: Paperjam)

Liaisons interquartiers et accent multimodal: l’arrivée du tram à la gare le 13 décembre entraîne une refonte du réseau des autobus de la Ville de Luxembourg.

L’arrivée du tram sur l’axe place de l’Étoile-Gare ne signe pas l’arrêt de mort des bus, bien au contraire. La Ville de Luxembourg entend profiter de cette nouveauté pour redessiner le réseau des autobus municipaux, fort de 40 millions de passagers en 2019.

«Le changement ne concerne pas seulement le tracé, mais aussi les numéros de ligne», a expliqué vendredi l’échevin en charge de la Mobilité, Patrick Goldschmidt (DP).

Parmi les plus grands changements, notons la disparition de la gare autoroutière devant la gare ferroviaire. Seul un arrêt persistera, décliné en deux quais: l’un dédié à la desserte du centre-ville et l’autre aux quartiers Sud. Les autres lignes de bus vont marquer l’arrêt à Gare Rocade, pour rejoindre notamment la Cloche d’Or via les lignes 20 et 22.

Dans la mesure où le tram devient la colonne vertébrale du réseau urbain des transports publics, l’accent est porté sur la multimodalité et la connectivité entre l’ensemble des lignes de bus et le tram.

Entre les quartiers, sans passer par la gare

Fini le réseau en étoile où la Gare était le nœud de la plupart des lignes de bus de la Ville: certaines lignes voient leur tracé redessiné pour relier des quartiers sans passage par la gare.

C’est le cas par exemple de la ligne 16, connue pour rejoindre l’aéroport. Dès le 13 décembre, elle fera la jonction entre l’École européenne de Mamer et l’aéroport en passant par Hamilius.

Autre exemple de cette jonction entre l’ouest et l’est de la ville: la ligne 6 roulera entre la commune de Bertrange et l’aéroport, via le centre commercial City Concorde et Merl.

«L’idée est de pouvoir se rendre d’un quartier à un autre avec maximum une connexion», souligne Lex Bentner, chef du service Autobus de la Ville de Luxembourg.

Ces modifications s’accompagnent de changement au niveau des numéros de ligne, mais aussi de la dénomination de certains arrêts, prévient la Ville de Luxembourg. Voilà pourquoi elle vient de résumer tout cela dans une vidéo en ligne, mais aussi un dépliant distribué dans toutes les boîtes aux lettres de son territoire.

Cette adaptation du réseau des autobus municipaux s’inscrit dans la même lignée que celle des bus RGTR qui entrera en vigueur également le 13 décembre . À cette date, le tramway reliera Luxexpo à la gare en 24 minutes.

D’ici là, les tests se poursuivent pendant les deux prochaines semaines pour veiller non seulement à la bonne cadence, avec un tram toutes les 5 minutes, mais aussi aux futures connexions avec les lignes de bus.

«Le réseau des autobus de la Ville de Luxembourg nous coûte près de 100 millions d’euros par an», a souligné Patrick Goldschmidt, qui ambitionne de le doter d’ici les 10 prochaines années d’une flotte 100% électrique.

Autre projet en préparation: la conception d’un plan de la ville mettant en exergue les points d’intérêt, tels que les monuments, centres sportifs et centres commerciaux.