COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

Collaboration

L’intérim au service du dépistage massif



Le nombre d’infirmiers mobilisés pour le dépistage est passé de 20 à 80 depuis la fin mai. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

Le nombre d’infirmiers mobilisés pour le dépistage est passé de 20 à 80 depuis la fin mai. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

L’Adem, Spring Professional et Adecco veillent au recrutement des salariés actifs sur les 16 sites de test au Luxembourg.

Ils sont 345 à avoir été recrutés pour travailler dans les centres de test dispersés aux quatre coins du Luxembourg , et cela grâce à Adecco, Spring Professional et à l’Adem. Celle-ci est à l’origine de 15% des recrutements, selon un communiqué diffusé mardi.

Et l’augmentation progressive du nombre des inscriptions à la campagne de dépistage s’en ressent dans les ressources humaines: le nombre d’infirmiers a été multiplié par quatre entre le démarrage de l’opération fin mai et aujourd’hui, où ils sont 80.

Travail d’équipe

The Adecco Group a, de son côté, veillé au recrutement des employés administratifs et logistiques, ainsi qu’à celui des infirmiers. D’autres professionnels en blouse blanche ont été mobilisés via la réserve sanitaire, le LIH, les recommandations et un partenariat avec les écoles de soins infirmiers et les facultés de Médecine en France.

Spring Professional et Adecco ont sourcé plus de 400 candidats et en a formé plus de 300. Au final, 265 personnes ont été embauchées pour le projet de dépistage massif de la population résidente et frontalière.

Pour rappel, 16 sites sont ouverts jusqu’au 27 juillet au moins, avec entre 1 et 10 lignes de test, chacune mobilisant trois personnes, dont au moins une infirmière. Ecolog veille au volet logistique et opérationnel, tandis que l’Adem et The Adecco Group s’occupent des ressources humaines.