PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

banque

ING supprime 1.000 emplois dans le monde



Le chiffre d’affaires au troisième trimestre d’ING s’élève à 4,28 milliards d’euros, en baisse de 7,3% par rapport à l’année dernière. (Photo: Shutterstock)

Le chiffre d’affaires au troisième trimestre d’ING s’élève à 4,28 milliards d’euros, en baisse de 7,3% par rapport à l’année dernière. (Photo: Shutterstock)

La banque néerlandaise annonce un résultat net en baisse de 41,4% en un an, ainsi que la suppression de 1.000 emplois. Le Luxembourg ne devrait pas être concerné.

Alors qu’elle publiait ses résultats trimestriels, la banque néerlandaise ING a annoncé, jeudi, qu’elle allait supprimer environ 1.000 emplois dans le monde avant la fin de l’année 2021. Des pourparlers avec les syndicats de plusieurs pays européens seraient déjà en cours, mais le Luxembourg n’en ferait pas partie, selon des informations recueillies par le Luxembourg Times. Elle emploie près de 53.000 personnes dans plus de 40 pays, dont plus de 900 ici.

788 millions d’euros de bénéfices

La banque explique vouloir se recentrer sur ses activités de gros et de détail. «La décision a été prise suite aux vents économiques contraires actuels», précise Steven van Rijswijk, CEO du groupe bancaire, dans un communiqué. Il se félicite tout de même d’un troisième trimestre 2020 «résilient».

Son bénéfice net, à 788 millions d’euros, diminue de 41,4% en un an. Un ralentissement moins élevé qu’au second semestre. Le chiffre d’affaires atteint quant à lui 4,28 milliards d’euros, soit -7,3%. La banque en a profité pour annoncer qu’elle prévoit d’affecter la moitié des bénéfices aux dividendes ou au rachat d’actions.

La branche «Belgium», qui inclut le Luxembourg, affiche un résultat avant impôts au troisième trimestre 2020 de 92 millions d’euros, contre 207 millions lors du même trimestre de l’année précédente.