POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

revue de presse

«Il n’y a pas de problème avec la Belgique»



Jean Asselborn doit faire preuve de pédagogie pour expliciter la situation luxembourgeoise. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne / archives)

Jean Asselborn doit faire preuve de pédagogie pour expliciter la situation luxembourgeoise. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne / archives)

Jean Asselborn assure être en contact avec les autorités belges qui ont placé le Luxembourg sur «liste orange» en raison de la hausse du nombre d’infections. Aucune mesure de restriction n’est prévue pour l’instant.

Après une annonce qui a provoqué la surprise dimanche , le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn (LSAP), assure avoir été en contact avec le ministre-président wallon, le socialiste Elio Di Rupo, pour plaider la cause luxembourgeoise.

Le Grand-Duché a en effet été placé sur la «liste orange» belge, avec l’appel à la vigilance à ceux qui en reviennent en raison de l’augmentation des cas .

Sur 100,7, Jean Asselborn déclare qu’il «n’y a pas de problème pour l’instant avec la Belgique» et demande que les critères de considération tiennent aussi compte des tests qui sont menés massivement et qui peuvent conduire à une augmentation mathématique des cas. Bien que la plupart des infections détectées proviennent des médecins.

À l’heure actuelle, aucun contrôle n’est prévu à la frontière. Les Luxembourgeois pourront passer leurs vacances en Belgique et vice versa, en faisant preuve de la prudence nécessaire quant aux gestes barrières et à la détection en cas de symptômes.

Le Premier ministre,  Xavier Bettel  (DP), et la ministre de la Santé, Paulette Lenert  (LSAP), ont été en discussion avec le ministre de la Santé allemand, Jens Spahn, pour expliquer la situation luxembourgeoise.