PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

Levée de fonds

Euronext, nouvel actionnaire de Tokeny



251915.jpg

Toute l’équipe luxembourgeoise autour de Fabrice Croiseaux (membre du board, en costume) avec le CEO Luc Falempin, à sa gauche. (Photo: Tokeny / ericdevillet.com)

Tokeny a annoncé lundi soir, à la clôture des marchés, qu’Euronext avait souscrit à l’intégralité de son augmentation de capital de 5 millions d’euros. Une double bonne nouvelle.

«Nous boirons un petit coup avec les dix personnes de l’équipe de Luxembourg, et à distance avec ceux qui sont un peu partout en Europe!»

Dans le TGV qui le ramène de Paris, lundi soir, le CEO de Tokeny a le triomphe modeste. Luc Falempin sait que ses équipes auront encore beaucoup de travail avant que les institutions financières et bancaires se mettent à l’heure des vacances.

La start-up luxembourgeoise, qui a décroché le prix de Fintech de l’année  lors de la récente 4 e édition des Fintech Awards Luxembourg , a signé la semaine dernière un accord avec Euronext.

Nous allons pouvoir recruter les meilleurs pour poursuivre notre développement.

Luc Falempin,  CEO,  Tokeny

Un deal selon lequel la première bourse paneuropéenne souscrit à l’intégralité de son l’augmentation de capital de 5 millions d’euros contre 23,5% des parts et un poste au conseil d’administration.

«C’est doublement important», relève le CEO de Tokeny. «D’une part, nous allons pouvoir recruter les meilleurs pour poursuivre notre développement. Des développeurs mais aussi des fonctions support, des gens qui vont pouvoir nous accompagner dans le déploiement chez nos nouveaux clients, et dans la communication aussi.»

Et d’autre part, «Euronext, avec qui les contacts ont commencé en février-mars, est le parfait associé pour sa dimension européenne, mais aussi centrale dans l’organisation des marchés. Ça peut être rassurant pour nos prospects et futurs clients.»

Une trentaine de prospects

Sur la plage de KPMG où étaient remis les Fintech Awards, le représentant de Tokeny avait évoqué un chiffre d’affaires annuel de deux millions d’euros au minimum et une trentaine de dossiers ouverts avec des clients potentiels.

«C’est aussi le bon moment parce que la réglementation s’ouvre, notamment en France et au Luxembourg», lance Luc Falempin.

Plate-forme technologique vendue comme un service et appuyée sur une blockchain robuste, Tokeny propose trois produits: l’émission et l’allocation de tokens (des représentations digitales d’«assets» financiers) et l’«onboarding» d’investisseurs; les transferts et le contrôle de ces tokens par la blockchain; et le service après les émissions et un portail pour investisseurs en marque blanche.

3.500 milliards d’assets

Pour Euronext, présente à Amsterdam, Bruxelles, Paris, Dublin, Lisbonne, Londres et Oslo, il s’agit d’apporter les meilleures solutions technologiques à ses clients, écrit-elle dans un communiqué lundi soir.

Avec 1.300 émetteurs totalisant près de 3.500 milliards d’euros d’assets, la plate-forme couvre une large clientèle et tous les types de produits financiers.

Les développements continueront à être menés depuis Luxembourg. Tokeny est pour l’instant hébergée dans la Lhoft.

«Nous avions hâte de l’annoncer... mais il fallait que tout soit réglé correctement», conclut M. Falempin.