ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

AUTOMOBILE

L’électrique dans le rétroviseur du diesel



L’année dernière, 19,82% des nouvelles immatriculations au Luxembourg étaient des véhicules électriques ou hybrides. (Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

L’année dernière, 19,82% des nouvelles immatriculations au Luxembourg étaient des véhicules électriques ou hybrides. (Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

La voiture électrique commence à prendre de plus en plus de place sur le marché automobile, au point d’avoir le diesel en ligne de mire.

Selon les derniers chiffres de l’Association des constructeurs européens (ACEA) , près d’une voiture particulière sur six (16,5%) immatriculée dans l’Union européenne l’année dernière était un véhicule électrique. Principale raison de cette augmentation, les programmes d’incitation introduits par les gouvernements pour stimuler la demande.

En se plongeant dans les chiffres de l’ACEA, on peut constater l’envol de l’électrique en 2020 en Europe. Sur l’ensemble de l’année, les véhicules hybrides représentaient 11,9% du total des ventes de voitures particulières dans l’UE, contre seulement 5,7% en 2019, alors que les véhicules électriques représentaient 10,5% des toutes les nouvelles immatriculations de voitures, contre une part de marché de 3% l’année précédente.

Rien que sur le quatrième trimestre, les immatriculations de véhicules électriques ont bondi de +262,8%, passant de 130.992 unités à près d’un demi-million, dépassant pour la première fois les voitures hybrides en volume de vente.

Volkswagen dans le top 3

En parcourant les dernières données de Jato Dynamics , un fournisseur mondial de business intelligence automobile, on peut constater que trois modèles tirent le marché de l’électrique à la hausse. En effet, la Tesla Model 3, la Renault Zoe et l’ID3 de Volkswagen arrivent en tête des ventes.

L’ID3 est même un carton en Europe puisqu’elle se classe à la troisième position des meilleures ventes électriques quelques mois après son lancement, avec 56.118 unités écoulées l’année dernière.

La petite Volkswagen est même devenue la deuxième voiture la plus vendue en Europe en décembre dernier avec 27.997 unités, juste derrière la Golf.

Devant l’ID3, la Model 3 de Tesla, avec ses 85.713 unités, a ralenti la cadence en perdant 9% par rapport à 2019. Par contre, la Renault Zoe affiche toujours de bons scores, avec 99.261 unités (+118% par rapport à 2019).

Une tendance également présente au Luxembourg

Chez nous, l’électrique a gagné 13,74% de part de marché en un an. En 2019, les voitures 100% électriques et les hybrides ne représentaient que 6,08% des nouvelles immatriculations de l’année. Mais avec les incitations financières du gouvernement et la multiplication des nouveaux modèles, les ventes ont également explosé au Grand-Duché.

Avec 19,82% des nouvelles immatriculations l’année dernière, l’électrique s’est invité dans le rétroviseur du diesel, qui a perdu 5,05% de part de marché en un an pour compter 36,8% des nouvelles immatriculations.

En comparaison avec les autres pays européens, le Grand-Duché est le sixième pays à connaître une forte percée de l’électrique sur son marché automobile, se plaçant derrière le Danemark, l’Allemagne, la Lituanie, la Roumanie et la Hongrie.

Pour ceux qui doutent encore, la voiture électrique, hybride ou 100% électrique n’est donc plus une originalité ou un gadget technologique, mais bien une réalité.