ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

AUTOMOBILE

3.747 immatriculations pour le mois de janvier



Avec 3.747 nouvelles immatriculations en janvier, l’année commence en-deçà des niveaux affichés ces dernières années sans Covid-19. (Photo : Shutterstock)

Avec 3.747 nouvelles immatriculations en janvier, l’année commence en-deçà des niveaux affichés ces dernières années sans Covid-19. (Photo : Shutterstock)

La Société nationale de circulation automobile (SNCA) a enregistré 3.747 nouvelles immatriculations en janvier 2021. Les ventes de voitures ont donc baissé de 13,24% au Luxembourg par rapport à janvier 2020.

Après une année marquée par la crise sanitaire et une chute de 17,85% des nouvelles immatriculations, notamment en raison du confinement entre mars et avril derniers, le marché automobile luxembourgeois commence l’année avec une baisse de 13,24% des nouvelles immatriculations par rapport au mois de janvier 2020.

Avec 3.747 nouvelles immatriculations en janvier, l’année commence en deçà des niveaux affichés ces dernières années sans Covid-19. Pour autant, le chiffre n’est pas dramatique et il reste dans la moyenne des 10 dernières années.

Il ne faut pas oublier qu’avant la crise sanitaire, le marché automobile luxembourgeois avait signé trois années consécutives de hausse.

Au niveau des marques, Volkswagen fait même mieux qu’en janvier 2020, une époque sans crise sanitaire. Le constructeur de Wolfsburg garde encore et toujours la préférence des automobilistes au Luxembourg avec 446 unités nouvellement immatriculées le mois dernier, soit une augmentation de 1,1% par rapport à janvier 2020.

L’électrique continue sa progression

Peugeot (+18,3%), Fiat (+12,8%), Hyundai (+11,8%), Opel (+37,6%) et Ford (17,1%) affichent également une progression.

Les marques dites «premium» gardent aussi la préférence des automobilistes. Ainsi, BMW, avec ses 404 nouvelles immatriculations, se place en deuxième position du classement mensuel et Mercedes affiche 347 nouvelles immatriculations.

Au niveau des carburants, l’électrique continue de grignoter des parts de marché sur le diesel et l’essence. Les voitures électriques (100% électriques et hybrides) ont représenté le mois dernier 28,64% des nouvelles immatriculations mensuelles.

Pour se rendre compte de la progression de ce segment sur le marché, il suffit de comparer les chiffres de l’année dernière sur la même période. Les électriques représentaient 13,41% de part de marché. En 12 mois, elles ont donc nettement progressé.

De leur côté, les nouvelles immatriculations des voitures diesel représentaient 34,59% en janvier dernier, contre 40,43% il y a un an.  Même chose pour l’essence, qui voit sa part de marché reculer, passant de 46,17% en janvier 2020 à 36,67% le mois dernier.