LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Mobilité

Mouvement écologique

Un danger à vélo? Signalez-le sur veloskaart.lu



Les cyclistes peuvent, jusqu’au 31 octobre, indiquer les endroits qui leur semblent dangereux sur le site veloskaart.lu. (Photo: Mike Zenari/archives)

Les cyclistes peuvent, jusqu’au 31 octobre, indiquer les endroits qui leur semblent dangereux sur le site veloskaart.lu. (Photo: Mike Zenari/archives)

Les Luxembourgeois sont de plus en plus nombreux à pratiquer le vélo. Le Mouvement écologique propose une nouvelle collecte de données pour améliorer la sécurité des infrastructures.

Le Mouvement écologique (Meco) a mis en ligne, et ce jusqu’au 31 octobre, son initiative veloskaart.lu . Cette plateforme permet aux cyclistes de signaler les endroits problématiques et/ou dangereux.

L’année passée, le Meco avait organisé une première collecte d’informations avec le même objectif. Par ce biais, 300 suggestions avaient été transmises anonymement aux municipalités et au ministère de la Mobilité et des Travaux publics. La demande était forte pour que l’initiative soit reconduite. C’est donc chose faite.

Sur veloskaart.lu, tous les participants peuvent partager le problème auquel ils ont été confrontés lors de leur dernière balade à vélo, qu’il s’agisse d’un passage dangereux, d’un itinéraire problématique, ou même d’un chemin, selon eux, manquant. Ils peuvent également y ajouter description, photo(s), vidéo(s) et/ou solution.

Tout n’est évidemment pas à jeter. Le Mouvement écologique reconnaît que beaucoup a été fait pour les cyclistes ces dernières années, mais aussi que beaucoup reste encore à faire. Et souligne également l’importance du vélo dans le combat contre le changement climatique. 

De plus en plus de cyclistes… et d’accidents

En 2020, le marché luxembourgeois du vélo a pris une telle ampleur qu’on a pu craindre une rupture des stocks. Le confinement et les initiatives du gouvernement n’y étaient évidemment pas pour rien: le Vëlosummer 2020 , lancé dans la foulée d’une augmentation de la prime pour l’achat d’un vélo , a été un grand succès, avec environ 40.000 cyclistes. Un événement logiquement reconduit cette année .

En ce qui concerne les demandes d’aide pour l’achat d’un vélo, elles sont nombreuses au point de causer des retards. En juin dernier, 47.291 dossiers attendaient sur le bureau du ministère de l’Environnement, parmi lesquels seuls 3,94% étaient nouveaux. Bien que le délai d’attente pour l’étude de leur dossier soit désormais estimé à un an, les candidats ne se laissent pas décourager, et l’intérêt pour la prime reste soutenu.

Corollairement, le nombre d’accidents impliquant des cyclistes ne cesse d’augmenter aussi. En 2020, le ministère de la Mobilité et des Transports a déploré 3 morts à vélo et 35 blessés graves, soit 38 accidents importants, contre 15 en 2015.