POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Hôtellerie au Luxembourg

Clap de fin pour le bon de 50 euros



Le bon de 50 euros semble avoir profité aux hôtels situés dans les zones rurales, selon les données de la fédération Horesca. (Photo: Patricia Pitsch/Archives Maison Moderne)

Le bon de 50 euros semble avoir profité aux hôtels situés dans les zones rurales, selon les données de la fédération Horesca. (Photo: Patricia Pitsch/Archives Maison Moderne)

Le ministère du Tourisme confirme que l’échéance du 18 avril 2021 sera la dernière pour les bons de 50 euros à valoir dans les hôtels du Grand-Duché, contrairement au souhait de la fédération Horesca.

Il ne reste plus qu’un mois pour dépenser son bon de 50 euros distribué en juillet dernier aux résidents et frontaliers pour favoriser le tourisme local. La prorogation de ces bons jusqu’au 18 avril 2021 sera la dernière, a confirmé le ministère du Tourisme à Paperjam.

Qui précise qu’en ce début de semaine, 107.198 bons ont été encaissés par les hôteliers du pays, soit 15% des 700.000 coupons distribués .

Nous demandons la prolongation de la validité de ce bon jusqu’à la fin de la saison estivale cette année, voire la fin de cette année.
François Koepp

François Koepp,  secrétaire général,  Horesca

La fédération Horesca se montre toutefois satisfaite par la démarche, qualifiée de «bouffée d’air» par son secrétaire général, François Koepp. «Nous demandons la prolongation de la validité de ce bon jusqu’à la fin de la saison estivale cette année, voire la fin de cette année», plaide notre interlocuteur.

Selon lui, la fermeture des restaurants instaurée depuis le 26 novembre impacte négativement le marché, et cela tant du côté de l’offre que de la demande. D’un côté, certains hôtels ne seraient pas matériellement équipés en suffisance pour pouvoir proposer des formules «eat & sleep». D’un autre côté, certains clients préféreraient ne pas manger en chambre et annuleraient leur séjour dans le contexte actuel.

Pour François Koepp, la date de validité des bons devrait être allongée proportionnellement à la durée de fermeture des restaurants.

La campagne remporte la mise

Si le ministère du Tourisme ne se prononce pas sur les établissements les plus prisés par les utilisateurs du bon de 50 euros, la fédération Horesca confie qu’à l’automne dernier, le Château d’Urspelt, le Mondorf Parc Hôtel et le Leweck Resort occupaient le haut de la liste.

«Cela correspond à une offre de loisirs et de détente», commente François Koepp, qui conclut que «ce bon était une superbe idée, au moins pour sauver l’hôtellerie de campagne».