POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Voyage

La Chine a envoyé son premier train vers Bettembourg



278434.jpg

François Bausch était en Chine, au départ du premier train de marchandises vers Bettembourg. (Photo: SIP)

C’est une première: un train de marchandises est parti de Chengdu en Chine, ce samedi, en direction du Luxembourg. Il devrait arriver en gare de Bettembourg d’ici deux semaines. Les CFL espèrent que cet essai permettra de proposer une liaison directe régulière à l’avenir.

C’est une petite fierté pour les CFL. Le premier train de marchandises entre la Chine et le Luxembourg est parti samedi après-midi de Chengdu en direction de Bettembourg. Le trajet de 10.000km entre l’Asie et l’Europe devrait prendre une quinzaine de jours. Une ligne stratégique pour le Luxembourg qui s'invite sur  la route de la soie .

Chargé de composants automobiles, électroniques ou de textile, ce train fait office de cobaye afin de vérifier si une connexion directe avec le Luxembourg est économiquement intéressante, selon nos confrères du Wort. Ce système de transport peut en effet se révéler nettement moins cher que l’avion et plus rapide que les navires de marchandises. Un premier essai s’était déjà tenu en avril dernier, au départ de Bettembourg cette fois.

Actuellement en voyage en Chine, François Bausch , ministre de la Mobilité, a assisté au départ du train. «Le Luxembourg est situé à un point central de l’Europe. Nous pouvons livrer rapidement les marchandises livrées à Bettembourg dans toute l’Europe», estime-t-il, confiant.