POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Ferroviaire

Départ du premier train de fret vers Chengdu



229373.jpg

Le train inauguré ce jeudi transporte 41 conteneurs chargés d’aliments, d’équipements médicaux, d’électronique, de quincaillerie, de céramique, de biens de consommation courante. (Photo: CFL)

La première liaison ferroviaire internationale directe Luxembourg-Chengdu a été inaugurée ce jeudi. Le train est parti dans l’après-midi et devrait relier la ville chinoise le 19 avril.

Alors que le train en provenance de Chengdu et à destination d’Illange en Moselle n’était jamais arrivé cet été en Lorraine, ce jeudi a été inaugurée la première liaison ferroviaire internationale directe Luxembourg-Chengdu. Son arrivée est prévue pour le 19 avril prochain.

Le train est parti du terminal intermodal Bettembourg-Dudelange, en présence de Félix Braz , qui remplaçait le ministre luxembourgeois de la Mobilité et des Travaux publics, François Bausch , ainsi que de Yin Li, gouverneur de la province du Sichuan. Il traversera l’Allemagne, la Pologne, la Biélorussie, la Russie et le Kazakhstan, entrera sur le territoire chinois à Alashankou et arrivera enfin au port ferroviaire international de Chengdu Qingbaijiang en 15 jours normalement.

229374.jpg

L’inauguration a eu lieu en présence de Félix Braz, qui remplaçait le ministre luxembourgeois de la Mobilité et des Travaux publics, François Bausch, ainsi que de Yin Li, gouverneur de la province du Sichuan. (Photo: CFL)

«Aujourd’hui, le train parcourra près de 10.000 kilomètres à travers l’Europe et l’Asie, transportant des marchandises représentant l’amitié entre les peuples du Luxembourg et de la Chine au port ferroviaire international de Chengdu Qingbaijiang», a déclaré Yin Li. Le train est opéré par CDIRS, en collaboration avec RTSB et CFL Multimodal. L’objectif est de proposer une rotation par semaine à partir de mi-2019 et une offre logistique «porte-à-porte» aux clients du train.

Le train inauguré ce jeudi transporte 41 conteneurs chargés d’aliments, d’équipements médicaux, d’électronique, de quincaillerie, de céramique, de biens de consommation courante, etc. Cette première liaison constitue un premier pas dans la stratégie affichée par les responsables luxembourgeois de mettre le pays sur la nouvelle «route de la soie» .