POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

compensation

Les communes belges vont avoir leur argent



Le Belge Vincent Van Peteghem (à gauche) a annoncé avoir trouvé un accord avec son homologue luxembourgeois, Pierre Gramegna, ministre des Finances, au sujet des compensations fiscales pour 2019 et 2020, alors que, mardi, tout cela semblait encore très vague. (Photo: Ministère des Finances)

Le Belge Vincent Van Peteghem (à gauche) a annoncé avoir trouvé un accord avec son homologue luxembourgeois, Pierre Gramegna, ministre des Finances, au sujet des compensations fiscales pour 2019 et 2020, alors que, mardi, tout cela semblait encore très vague. (Photo: Ministère des Finances)

Le ministre belge des Finances, Vincent Van Peteghem (CD&V), a confirmé que les communes frontalières belges allaient recevoir rapidement des compensations fiscales du Luxembourg. En visite mardi, le message délivré après son entrevue avec Pierre Gramegna avait été bien moins clair.

Les bourgmestres des communes belges frontalières, et même parfois un peu plus éloignées, auront connu un ascenseur émotionnel ces derniers jours. Paperjam avait révélé voici plusieurs mois que les entités belges attendaient non sans impatience le versement de 91 millions dus par le Luxembourg au titre des rétrocessions entérinées dans le cadre de l’Union économique belgo-luxembourgeoise (UEBL), accord signé au Conseil des douanes.

Le Luxembourg ne semblait cependant guère pressé de s’exécuter. Et mardi, suite à la visite du ministre fédéral des Finances et vice-Premier ministre, Vincent Van Peteghem (CD&V), auprès de Pierre Gramegna (DP), ministre des Finances, et du Premier ministre,  Xavier Bettel (DP), les lignes n’avaient guère bougé. Le communiqué de presse suivant l’entrevue indiquait que les ministres avaient bien examiné le budget commun UEBL et le décompte des années précédentes. Mais avaient convenu de finaliser ce dernier «et d’en revoir les modalités de calcul pour les années à venir, avec l’objectif de signer un accord correspondant lors de la prochaine réunion Gäichel».

Bref, l’argent n’était pas attendu de suite, alors que les trésoreries communales belges font grise mine. Les bourgmestres ont donc fait part de leur mécontentement auprès de qui voulait bien les écouter.

Miracle de Noël?

L’opiniâtre bourgmestre et député d’Attert, Josy Arens (CDH), n’a pas été le dernier à ruer dans les brancards. Il avait donc demandé au ministre Van Peteghem de dresser un état des lieux de la situation en séance plénière de la Chambre à Bruxelles ce jeudi.

Miracle de Noël? On ne sait pas exactement. Toujours est-il que le membre du gouvernement a indiqué être parvenu «à un accord avec son collègue luxembourgeois selon lequel les montants encore dus pour 2019 et 2020 seront payés par le Luxembourg à court terme».

Aucune date n’est donnée, ni aucun montant d’ailleurs, mais le message est déjà beaucoup plus rassurant. Et comme convenu à Luxembourg, la possibilité de trouver un «arrangement plus durable à partir de 2021 sera examinée», mais par la suite.