POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Fiscalité

Télétravail prolongé pour les frontaliers belges



L’accord a été signé ce mardi, à l’occasion de la visite au Grand-Duché de Vincent Van Peteghem (au centre), vice-Premier ministre et ministre des Finances de Belgique ; ici aux côtés du ministre des Finances Pierre Gramegna et du Premier ministre Xavier Bettel  (Photo: SIP)

L’accord a été signé ce mardi, à l’occasion de la visite au Grand-Duché de Vincent Van Peteghem (au centre), vice-Premier ministre et ministre des Finances de Belgique ; ici aux côtés du ministre des Finances Pierre Gramegna et du Premier ministre Xavier Bettel  (Photo: SIP)

Les salariés au Luxembourg quin résident en Belgique pourront télétravailler sans incidence fiscale jusqu’au 31 mars 2021, a-t-on appris mardi.

Jamais deux sans trois: l’accord fiscal entre la Belgique et le Luxembourg dédié au traitement fiscal des travailleurs frontaliers du 19 mai 2020 a été prorogé une troisième fois ce mardi 8 décembre et cela, jusqu’au 31 mars 2021.

«C’est une excellente nouvelle, qui donne aux dizaines de milliers de frontaliers belges et à leurs employeurs une sécurité juridique maximale et une plus grande prévisibilité pour l’organisation de leur emploi du temps», s’est félicité le ministre des Finances, Pierre Gramegna (DP).

Cette annonce survient au lendemain de la prolongation du télétravail pour les frontaliers français , également jusqu’au 31 mars 2021. Elle fait suite à la visite ce mardi à Luxembourg du vice-Premier ministre et ministre des Finances belge, Vincent Van Peteghem.

Il a choisi le Grand-Duché pour réaliser sa première visite à l’étranger après la mise en place du nouveau gouvernement fédéral belge .

Le centenaire de l’UEBL approche

Avec le Premier ministre Xavier Bettel (DP), le Belge a échangé au sujet des relations bilatérales entre les deux pays mais aussi de l’actualité européenne. L’UEBL (Union économique belgo-luxembourgeoise) a également été évoquée, à l’approche de son centenaire l’an prochain. Une réunion intergouvernementale «Gäichel» entre les exécutifs belge et luxembourgeois se prépare d’ailleurs pour 2021.

Les droits d’accise, les frontaliers, la présidence belge du Benelux en 2021 mais aussi le budget commun UEBL ont été abordés avec Pierre Gramegna. «Dans les années à venir, nos échanges dans les domaines économique et financier sont appelés à se renforcer encore davantage, dans le cadre de l’UEBL, dont nous célèbrerons le centenaire en 2021», a insisté le ministre luxembourgeois des Finances.

À noter qu’au 2e trimestre 2020, le Luxembourg recensait 47.748 frontaliers belges sur un total de 203.164.