POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

économie et covid

265 millions d’euros d’aides versés



Le ministère des Classes moyennes fait le point sur les aides versées depuis le début de la pandémie, en détail. (Photo: Shutterstock)

Le ministère des Classes moyennes fait le point sur les aides versées depuis le début de la pandémie, en détail. (Photo: Shutterstock)

Entre les premières aides non remboursables, celles spécifiques aux indépendants, réservées aux secteurs les plus touchés, aux coûts non couverts, les avances en capital remboursables… Voici le détail de toutes les aides versées par le ministère des Classes moyennes depuis le début de la crise.

À l’heure où les mesures de restriction continuent de peser sur l’économie et que les aides peuvent sembler insuffisantes , la direction générale des classes moyennes fait ses comptes. Dans un communiqué de presse, elle affirme avoir versé plus de 265 millions d’euros d’aides aux entreprises et aux indépendants depuis le début de la crise en mars 2020.

«À partir du moment où la demande d’aide est faite et complète, on est dans un délai de paiement de deux semaines pour recevoir l’argent sur le compte», assure à Paperjam  Lex Delles , ministre des Classes moyennes (DP). 

On voit qu’il y a des entreprises qui ne font pas de demande.

Lex Delles,  ministre des Classes moyennes

Et face à des témoignages d’entreprises évoquant des aides inadaptées ou des processus compliqués, le Mondorfois rétorque avoir reçu, à ce jour, 1.800 demandes de sociétés horeca, alors qu’elles seraient au nombre de 2.300 dans le pays. «On voit qu’il y a des entreprises qui ne font pas de demande», déduit-il.

Les indemnités d’urgence à la loupe

En détail, la première indemnité d’urgence pour les petites et micro-entreprises, directe et non remboursable, de 5.000 euros, a donné lieu à 31.075.000 euros de versements à 6.215 dossiers jugés éligibles. La deuxième indemnité d’urgence à hauteur de 5.000 euros pour les petites et micro-entreprises a donné lieu à 7.346 dossiers éligibles et 36.730.000 euros versés. L’indemnité d’urgence à hauteur de 12.500 euros pour les entreprises qui occupent entre 10 et 20 personnes a ,quant à elle, été versée à 672 dossiers, soit 8.400.000 euros.

À cela s’ajoutent deux indemnités d’urgence pour les indépendants. L’une à hauteur de 2.500 euros a été accordée à 2.557 dossiers jugés éligibles, pour un versement de 6.392.500 euros au total. Celle de 3.000 à 4.000 euros a été versée à 4.190 dossiers éligibles traités, soit 13.344.500 euros versés.

9 millions d’euros pour le commerce de détail

En juin 2020, un fonds de relance et de solidarité pour les entreprises particulièrement touchées par la pandémie, ainsi qu’une aide spécifique pour commerce de détail en magasin ont été créés.

Le fonds de relance prévoit une aide mensuelle non remboursable de 1.250 euros par salarié et par indépendant actifs, et de 250 euros par salarié qui se trouve au chômage partiel. 5.140 dossiers y ont eu droit, pour un total de 41.800.000 euros.

L’aide spécifique pour le commerce de détail en magasin prévoyait une aide directe et non remboursable de 1.000 euros par salarié et par indépendant pour le mois de juillet 2020, 750 euros par salarié pour le mois d’août 2020 et 500 euros par salarié pour le mois de septembre 2020. 2.671 dossiers ont été jugés éligibles et 9.075.428 euros versés.

De nouvelles aides non remboursables sont arrivées en décembre 2020. L’aide de relance a ainsi été élargie et prolongée jusqu’au mois de mars 2021. Parallèlement, une contribution aux coûts non couverts a été accordée à 106 dossiers éligibles pour un montant de 1.281.610 euros versés. Elle s’applique de novembre 2020 à avril 2021.

Plus récemment, le conseil de gouvernement a approuvé une nouvelle aide pour les indépendants, de 3.000 à 4.000 euros. Le projet de loi relatif sera déposé à la Chambre des députés «dans les meilleurs délais», indique le gouvernement.

Il rappelle qu’en plus des aides directes, les subventions en capital sous forme d’avances remboursables ont fait l’objet de 117.542.547 euros versés à 1.736 dossiers éligibles. En ajoutant 18.461.947 euros que le ministère de l’Économie a versés dans le cadre des avances remboursables, on arrive à un montant global de 136.004.494 euros.

Mais auxquelles de ces aides peut-on encore prétendre ? Celles spécifiques au commerce de détail peuvent être demandées jusqu’au 15 février inclus. L’aide de relance et celle pour les coûts non couverts jusqu’au 15 mai, et l’avance remboursable jusqu’au 1er juin.