ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Crise sanitaire

Un vaccin efficace à 70% pour AstraZeneca



Le vaccin d’AstraZeneca est également proche de la ligne d’arrivée. (Photo: Shutterstock)

Le vaccin d’AstraZeneca est également proche de la ligne d’arrivée. (Photo: Shutterstock)

Le groupe britannique AstraZeneca vient d’annoncer que son vaccin contre le coronavirus était efficace à 70%. Il s’agit donc d’une troisième annonce en moins d’une semaine, après celles de Pfizer et Moderna.

Après les annonces de Pfizer-BioNTech et Moderna , la semaine dernière, le groupe pharmaceutique AstraZeneca, associé à l’Université d’Oxford, vient d’annoncer ce lundi 23 novembre que son vaccin affichait une efficacité de 70%, selon des résultats préliminaires d’un essai clinique de phase III. L’efficacité est toutefois montée à 90% dans certains cas (une demi-dose, puis une dose complète un mois après).

Pour autant que les choses soient comparables, rappelons que Moderna et Pfizer affirment avoir obtenu un taux d’efficacité de 95%, ce qui est considéré comme très encourageant pour combattre le coronavirus.

Par contre, le groupe britannique avait annoncé la semaine dernière que son vaccin apportait une réponse très efficace au niveau des personnes âgées (70 ans et plus), ce qui peut également être un atout. Utilisant une technologie plus traditionnelle, il ne peut pas non plus être stocké à très basse température.

Dans un communiqué, AstraZeneca précise qu’aucun participant aux essais n’a développé de formes sévères ou a dû être hospitalisé. Le groupe compte déjà produire 200 millions de doses cette année et 700 millions pour fin mars 2021.

Il semble donc évident que les États devront mener une stratégie de panachage selon les vaccins disponibles et les différentes catégories de personnes à vacciner.

L’Agence européenne des médicaments pourrait déjà accorder les premières autorisations à Pfizer et Moderna d’ici la mi-décembre pour des campagnes de vaccination qui pourraient démarrer dès la fin de cette année.

Au Luxembourg, le Premier ministre, Xavier Bettel , estime lui aussi que les premières doses seront disponibles dans le courant du mois de décembre .