ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Inauguration officielle

Une usine Goodyear d’un nouveau genre à Dudelange



Avec son nouveau procédé de fabrication, Goodyear promet une production quatre fois plus rapide qu’avec le procédé standard. (Photo: Goodyear)

Avec son nouveau procédé de fabrication, Goodyear promet une production quatre fois plus rapide qu’avec le procédé standard. (Photo: Goodyear)

Le géant américain Goodyear a inauguré, ce jeudi 5 mai, son nouveau site de production luxembourgeois à Dudelange. Sa particularité? Il utilise les principes de l’impression 3D pour la fabrication de pneus automobiles.

Le fabricant américain de pneumatiques Goodyear peut désormais compter sur un nouveau site de production luxembourgeois: celui de Dudelange.  Spécialisé dans les pneus premium à haute valeur ajoutée, le site représente un investissement de 77 millions de dollars pour l’entreprise aux 3.500 salariés au Luxembourg, dont 90 à Dudelange. 

Annoncé en 2017 , ce projet s’est concrétisé mi-2021 avec le lancement de la production, puis ce 5 mai avec une inauguration officielle en présence du ministre de l’Économie Franz Fayot (LSAP), du bourgmestre de Dudelange Dan Biancalana (LSAP) et du Grand-Duc Henri.

Qui dit inauguration dit coupe de ruban, avec aux commandes (de droite à gauche) Dan Biancalana, Franz Fayot et S.A.R. le Grand-Duc Henri. (Photo: Goodyear)

Qui dit inauguration dit coupe de ruban, avec aux commandes (de droite à gauche) Dan Biancalana, Franz Fayot et S.A.R. le Grand-Duc Henri. (Photo: Goodyear)

L’impression 3D au service des pneumatiques

«Cette nouvelle implantation est un outil d’industrie 4.0. très flexible», explique à Paperjam Xavier Fraipont, vice-président Product, development EMEA. «L’évolution de la mobilité amène énormément de complexité et de variété dans la demande de pneus: chaque nouveau véhicule requiert de nouvelles dimensions, et nos usines standards ont l’habitude de traiter de très grandes séries. Aujourd’hui, nous avons besoin d’installations qui répondent au segment de l’ultra haute performance et d’unités très flexibles.»

L’usine applique un nouveau procédé de fabrication qui transpose les principes de l’impression 3D à l’industrie des pneumatiques. En pratique, elle utilise le formage, à savoir l’application à chaud des composants sur la machine d’assemblage des pneus. Résultat: la fabrication est quatre fois plus rapide que sur un cycle de production standard, assure Goodyear.

Une présence de longue date

Goodyear est présent depuis 1951 au Luxembourg et dispose dans le pays de centres de production, mais aussi de structures d’innovation. «50 millions de dollars d’investissement sont en cours d’exécution pour les mois à venir au Luxembourg», explique Xavier Fraipont.

L’enveloppe concerne notamment un nouveau simulateur de conduite prévu dans son centre de recherche et développement à Colmar-Berg. Du côté de la production, un accroissement des capacités est en préparation aussi bien pour les camions que pour les gros engins (OTR) .