POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Conseil européen

Le vote du Conseil européen mène au Brexit vendredi



La période de transition s’étend jusqu’au 31 décembre prochain et pourrait être prolongée une fois maximum, si les deux parties se mettent d’accord sur cette idée. (Photo: Shutterstock)

La période de transition s’étend jusqu’au 31 décembre prochain et pourrait être prolongée une fois maximum, si les deux parties se mettent d’accord sur cette idée. (Photo: Shutterstock)

Les 27 États membres ont validé par écrit ce jeudi l’accord de sortie du Royaume-Uni de l’UE, dans la foulée du vote intervenu mercredi en fin de journée au Parlement européen.

Le dernier vote sur les modalités de sortie du Royaume-Uni de l’UE revenait au Conseil européen, à savoir les 27 États membres.

Le Conseil a adopté le document via la procédure écrite, selon un communiqué de presse publié à 13h30 .

Après le vote au Parlement européen mercredi  et  la conclusion, le 17 octobre 2019 , d’un accord entre les autorités européennes et britanniques, cet accord va pouvoir entrer en vigueur ce 31 janvier à minuit. Et le Royaume-Uni sortir de l’UE.

«À partir de ce moment, le Royaume-Uni ne sera plus membre de l’Union européenne et sera considéré comme un pays tiers», rappelle au passage le communiqué.

La période de transition, ouverte jusqu’au 31 décembre prochain, prévoit tout de même que le Royaume-Uni continue d’appliquer le droit de l’Union, le temps de régler les modalités précises des futures relations bilatérales.

Cette période de transition pourrait être étendue une fois pour une période d’un ou deux ans, si les deux parties s’accordent sur ce point avant le 1er juillet prochain.