POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Processus de sortie de l’UE

Le Parlement européen valide l’accord du Brexit



L’accord de retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne a été approuvé mercredi, peu après 18h30, par les eurodéputés. Le Brexit doit entrer en vigueur ce vendredi 31 janvier.

La prochaine session plénière du Parlement européen se déroulera sans les 73 représentants du Royaume-Uni.

Ainsi va l’épilogue de l’histoire rocambolesque du Brexit, qui a connu un vote décisif mercredi soir au Parlement européen.

Le Parlement européen réuni à Bruxelles a en effet approuvé l’accord de retrait par 621 voix pour, 49 contre, et 13 abstentions.

Un vote qui a permis a Nigel Farage, la figure de proue du Brexit Party, de s’offrir une dernière tribune en parlant de «haine» vis-à-vis de l’Union européenne:

Ce vote était l’occasion de rappeler que le Brexit ne marque pas la fin des relations entre les deux parties, mais qu’elles devront être construites autour de nouvelles modalités.

«Nous devrons travailler d’arrache-pied pour construire une nouvelle relation, en nous concentrant toujours sur les intérêts et la protection des droits des citoyens», a déclaré le président du Parlement européen, David Sassoli. «Rien ne sera simple. Il y aura des situations difficiles qui testeront notre future relation. Nous savions cela depuis le début du processus du Brexit. Je suis certain néanmoins que nous serons capables de transcender nos différences et de toujours trouver un terrain d’entente.»

Après la tenue du vote, les membres du Parlement européen se sont tenu les mains et ont entonné «Auld Lang Syne», une chanson d’adieu écossaise équivalente à «Ce n’est qu’un au revoir». Ce qu’espèrent les eurodéputés écossais.

Pour entrer en vigueur, l’accord de retrait sera soumis à un vote final (à la majorité qualifiée) du Conseil européen, théoriquement ce jeudi. La période de transition, qui doit débuter le 1er février, devrait expirer à la fin décembre 2020.

«Le Parlement devra approuver tout futur accord relatif aux relations entre l’UE et le Royaume-Uni», précise le Parlement européen. «Si un tel accord porte sur des compétences que l’UE partage avec les États membres, sa ratification par les Parlements nationaux sera également nécessaire.»

Le Royaume-Uni était entré dans l’UE le 1er janvier 1973. Trois ans et demi après la tenue du référendum, le voici sorti.