POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Dialogue social

La tripartite aura lieu le 3 juillet



Une semaine après les bipartites menées par le gouvernement, Dan Kersch assure que l’État veillera au succès de la tripartite sans garantir que les négociations aboutiront, plaçant chacun devant ses responsabilités. (Photo : SIP/Jean-Christophe Verhaegen)

Une semaine après les bipartites menées par le gouvernement, Dan Kersch assure que l’État veillera au succès de la tripartite sans garantir que les négociations aboutiront, plaçant chacun devant ses responsabilités. (Photo : SIP/Jean-Christophe Verhaegen)

Le ministre du Travail et de l’Emploi a présenté mardi, devant la Chambre, les modalités de la tripartite prévue en juillet.

Le vice-Premier ministre LSAP, Dan Kersch , s’est exprimé mardi devant les députés sur sollicitation du CSV. Défendant un calendrier jugé tardif, il a expliqué que le gouvernement avait voulu se donner du temps pour bien préparer cet exercice périlleux.

Les règles du jeu sont les suivantes: aucun problème sectoriel ne doit être discuté, et le contenu des discussions entre l’État, le patronat et les syndicats doit rester confidentiel afin de préserver les négociations. Et le ministre du Travail de prévenir que le succès n’était pas garanti, même s’il ferait tout pour le décrocher.

M. Kersch a également souligné que le dialogue social n’avait pas été rompu durant la crise, alors que plusieurs syndicats avaient dénoncé leur absence dans les task forces consultées par le gouvernement.