LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Mobilité

Transports en commun

Le tram au Findel en 2024



Pour la construction du tronçon E, Luxtram va abattre 3,2 hectares d’arbres, mais compensera avec la plantation de 8,6 hectares d’arbres dans les communes de Junglinster, Lorentzweiler et Niederanven.  (Photo: Luxtram)

Pour la construction du tronçon E, Luxtram va abattre 3,2 hectares d’arbres, mais compensera avec la plantation de 8,6 hectares d’arbres dans les communes de Junglinster, Lorentzweiler et Niederanven.  (Photo: Luxtram)

Devant relier le plateau du Kirchberg à l’aéroport, le chantier du tronçon E va commencer. Avec pour objectif l’arrivée du tram au Findel en 2024.

C’est une nouvelle phase de construction qui va commencer pour le tram de la capitale. D’une longueur de 3,9 kilomètres, ce tronçon E nécessitera l’abattage de 3,2 hectares d’arbres et un nouvel ouvrage d’art enjambant l’autoroute A1.

Luxtram, la société d’exploitation du tramway, souligne cependant compenser son empreinte sur la nature. Ainsi, dès le mois de février prochain, de nouveaux arbres – des chênes et des hêtres – seront plantés sur des terrains sélectionnés dans les communes de Junglinster, Lorentzweiler et Niederanven. «Ces nouvelles plantations, d’une surface totale de 8,6 hectares, favoriseront la construction de nouveaux habitats pour la faune, et en particulier pour plusieurs espèces protégées de chauves-souris et de muscardins», a souligné Luxtram.

Autre fait notable sur ce futur tronçon, la nécessité de construire un pont au-dessus de l’autoroute A1. Les travaux de cet ouvrage d’art commenceront en début d’année prochaine sur le site du «Neien Tramsschapp».

Contrairement aux chantiers du tram en ville, ce tronçon devrait moins impacter la circulation locale. Pour autant, selon les différentes phases, les automobilistes devront se montrer indulgents sur de courtes périodes. La mise en service de la ligne de tram jusqu’à l’aéroport est prévue pour l’année 2024.