LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Mobilité

Mobilité

Le tram s’arrêtera à Foetz plutôt qu’à Pontpierre



Le tram «rapide» fera un arrêt à Foetz, et non à Pontpierre. (Photo: Nader Ghavami)

Le tram «rapide» fera un arrêt à Foetz, et non à Pontpierre. (Photo: Nader Ghavami)

Le tram rapide entre Luxembourg et Esch-sur-Alzette fera un arrêt à Foetz. En revanche, un arrêt à Pontpierre a été écarté.

Le trajet du tram rapide devant relier la capitale à Esch-sur-Alzette en 2028 est en train de s’affiner. Le vice-Premier ministre et ministre de la mobilité, François Bausch (déi Gréng) a souligné dans une réponse à une question parlementaire des députés Yves Cruchten (LSAP) et Cécile Hemmen (LSAP) que sur le tracé figure un arrêt à Foetz plutôt qu’à Pontpierre – une ville comptant pourtant plus d’habitants.

Le ministre a motivé ce choix par le potentiel des arrêts en termes d’usagers et non de densité de population. «Contrairement à Pontpierre, un arrêt de tram à Foetz offre, à l’horizon 2030, un potentiel de desserte important de 4.200 personnes, dont 2.300 visiteurs et 1.900 emplois dans un rayon de 500m autour de l’arrêt», a indiqué François Bausch, tout en affirmant que des dessertes de bus performants relieront les différents arrêts du tram rapide aux zones habitées proches du tracé. «La solution ‘bus’ est plus avantageuse parce que, d’une part, les arrêts se situent plus près de leur domicile, et, d’autre part, les bus les amèneront directement à des pôles d’échange desservis par plusieurs lignes de tramway et de bus.»

De plus, se voulant «rapide», ce tram n’a pas la vocation de multiplier les arrêts entre Luxembourg et Esch-sur-Alzette. Le ministre a expliqué qu’un arrêt à Pontpierre, se trouvant sur le tronçon central du tracé, autrement dit la partie rapide de ce futur axe de transport, ferait perdre le principal attrait de ce tram par rapport à la voiture: la rapidité. «En fait, avec un arrêt supplémentaire entre Foetz et Leudelange, le tram ne serait plus ‘rapide’», a souligné le ministre.

À noter également que, pour le moment, le projet définitif est encore en cours d’élaboration et que le gouvernement n’a pas encore lancé la procédure d’acquisition des emprises nécessaires au chantier.