POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Fiscalité

Le télétravail pour les Belges officiellement prolongé



Télétravail illimité jusqu’à la fin d’année pour les frontaliers belges également. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

Télétravail illimité jusqu’à la fin d’année pour les frontaliers belges également. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

L’accord permettant aux frontaliers belges de télétravailler sans limite fiscale vient d’être prolongé jusqu’au 31 décembre, annonce le ministre des Finances luxembourgeois, sur Twitter.

Des bruits de couloir circulaient à ce sujet , l’information vient d’être confirmée par le ministre des Finances luxembourgeois: les frontaliers belges pourront bien télétravailler sans limite jusqu’à la fin d’année.

Pour rappel, ils retombent sous le coup de la sécurité sociale de leur pays de résidence s’ils effectuent chez eux plus de 25% du total de leur temps de travail. Et sont imposables dans leur pays de résidence à partir d’un certain nombre de jours de travail effectués à domicile par an (29 pour les Français, 19 pour les Allemands et 24 pour les Belges, mais 34 à partir de 2022). Des quotas gelés pendant la crise sanitaire par des accords régulièrement prolongés.

Celui concernant la sécurité sociale allait déjà jusqu’au 31 décembre, mais celui sur la fiscalité arrivait à échéance le 30 septembre prochain.

Les deux accords s’étendent aussi jusqu’à la fin d’année pour les frontaliers allemands. En revanche, si l’accord fiscal des frontaliers français s’étend bien jusqu’au 31 décembre, celui concernant la sécurité sociale se termine, pour le moment, le 15 novembre.