POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Plan Climat

Une taxe de 20 euros la tonne de CO2 dès 2021



Dans un pays où 46% des émissions de CO 2  viennent du transport non résident, une taxe verra le jour dès 2021. (Photo: Shutterstock)

Dans un pays où 46% des émissions de CO 2 viennent du transport non résident, une taxe verra le jour dès 2021. (Photo: Shutterstock)

Le gouvernement a présenté vendredi après-midi son plan climat. Au menu, une taxe carbone amenée à augmenter de cinq euros par an et par tonne à partir de 2021.

Les États membres de l’Union européenne avaient jusqu’à fin décembre pour présenter un «plan national climat et énergie». Le Luxembourg a présenté le sien vendredi après-midi, avec un objectif, aller plus loin que les recommandations de Bruxelles. Et une punchline: «ambitieux, innovant et juste socialement».

Son objectif est triple: réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55% en 2030, augmenter l’efficacité énergétique de 40 à 44% et avoir 25% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique, à chaque fois à la même date.

Le Luxembourg introduira une taxe carbone à 20 euros la tonne à partir de 2021. Elle augmentera de cinq euros en 2022 et de cinq euros en 2023.

100 à 120 millions d’euros attendus

La moitié de ces rentrées, de 100 à 120 millions d’euros, sera utilisée comme mesure de compensation fiscale. Un crédit d’impôt devrait venir compenser son coût pour les personnes les plus démunies. Et l’autre moitié servira dans le cadre de la protection du climat.

Le ministre de l’Énergie,  Claude Turmes (Déi Gréng) , a insisté sur deux points : les maisons à zéro émission devront devenir la norme et les achats de voitures devront se porter plutôt vers des voitures électriques, une transition qui sera elle aussi accompagnée par des mesures financières.

Le transport est responsable des deux tiers des émissions, 4,2 millions de tonnes de CO2 pour le transport non résident et 1,91 pour le transport résident. Ce secteur sera le plus sous la loupe.

Mise en place du plan de mobilité de François Bausch (Déi Gréng), Modu 2.0, avec la transformation du RGTR en réseau électrique d’ici 2030 et gratuité des transports publics  sont annoncés pour mars prochain. Mais aussi une prime Clever Fueren («rouler propre»), une révision des avantages fiscaux du leasing, une réforme de la fiscalité des voitures ou une réduction des ventes de diesel.