LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

oui, chef!

Le shaker en or de Philippe About



Les saveurs tropicales et «tiki» sont au cœur des créations de «Filoo», dans son Nasty Bar comme dans les compétitions prestigieuses auxquelles il participe régulièrement. (Photo : Filoo About)

Les saveurs tropicales et «tiki» sont au cœur des créations de «Filoo», dans son Nasty Bar comme dans les compétitions prestigieuses auxquelles il participe régulièrement. (Photo : Filoo About)

Figure bien connue du «bartending» luxembourgeois, de la nuit et des amateurs de très bons cocktails, Philippe About, dit «Filoo», mène tranquillement la barque de son joli Nasty Bar à Dudelange, tout en enchaînant concours internationaux et accueils prestigieux.

Comment vous sentez-vous au Nasty Bar que vous avez ouvert à Dudelange?

Philippe About. – «Fatigué, mais heureux! Je découvre un tout autre aspect de mon métier et malgré la difficulté des choses parfois, je prends beaucoup de plaisir. Nombre de mes anciens patrons m’avaient prévenu, et c’est vrai que c’est un autre monde... Mais c’est kiffant d’être indépendant!

Quels sont vos atouts et quelle est la «patte Filoo» qui plaisent à votre clientèle? Les clients de Dudelange sont-ils les mêmes qu’en ville?

«Pour ce qui est de l’atmosphère du bar, je pense avoir créé la première vraie entité ‘tiki’ au Luxembourg. Avec une vision vraiment décontractée et sociale du bar. Des cocktails bien ficelés avec des purées fraîches, des sirops et des liqueurs ‘home made’ sur fond de musique tranquille. Bref, tout ce que j’ai toujours essayé de faire: des créations pures et dures basées sur les attentes et envies du client. Le Nasty Bar, c’est l’envie de partager, de découvrir et de faire des boissons hors norme sur mesure. Nous sommes aussi le premier bar européen à produire sa propre sélection de ‘single cask’ chez Plantation. Je crois que l’on a aussi une des plus grandes sélections de rhums du pays... Quant à la clientèle dudelangeoise, je pense qu’elle nous a beaucoup appris aussi, elle nous a séduits. Les Dudelangeois sont tournés vers leur ville et la font vivre, s’enrichissent d’elle autant qu’ils donnent pour elle. C’est grisant d’y créer de l’engouement et tu as vraiment envie de le rendre. Avec nos ‘guest bartendings’ et nos dégustations avec les grands de ce métier, on a vraiment pour ambition de participer à la croissance de ‘Dudetown’. Après tout, je suis de Marseille et ici, à Dudelange, c’est le Sud!

Que vous apportent les compétitions? Comment vous y sentez-vous?

«Comme je le dis souvent, les compétitions sont une démarche très personnelle et peut-être même un peu masochiste! J’ai commencé au plus bas niveau, trop jeune pour travailler ou comprendre et avec beaucoup de monde qui me disait que je n’y arriverais pas... C’est parce que j’avais des choses à prouver que je suis parti en compétition et j’y ai découvert un monde fou avec des gens comme moi, en adéquation avec leur métier et leur passion. Des personnalités que l’on pense inaccessibles et qui pourtant s’ouvrent à vous et partagent avec plaisir leurs acquis et leurs connaissances. Voilà ce que peut offrir ce métier et les concours: un plus dans la vie de quelqu’un qui le cherche et le veut!

Si vous pouviez faire un « guest bartending» de rêve, ce serait où et avec qui?

«J’ai eu l’occasion de faire venir de bons, de très bons et de très très bons bartenders au Nasty Bar... Si je ne devais en choisir qu’un, ce serait difficile de choisir entre recevoir Jeff Beachbum Berry, véritable archéologue du monde tiki, et mon mentor tiki Daniele Dalla Pola... Si je pouvais vraiment, je ferais un événement avec les deux à l’Esotico de Miami et chez moi au Nasty! Qui sait...

Quels sont les événements à venir au Nasty Bar?

«Pour la suite du programme au Nasty, on va continuer avec pas mal de tastings de rhums: St James, Plantation, Compagnie des Indes, Rasta Morris, Velier, et bien sûr les collaborations avec le rhum Cartel, la Confrérie du Rhum, Plantation Rum Addict... Pour l’instant, il est difficile de donner des dates précises en raison des différentes annulations; comme bien d’autres, nous restons tributaires de l’actualité! Mais sur nos pages Facebook et Instagram, il sera possible de consulter les prochains événements dès qu’ils seront fixés.»

Nasty Bar

1, rue du Commerce, Dudelange

T. +33 6 49 33 39 73