POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Course contre la montre

Les neuf résidents luxembourgeois dans l’aéroport de Kaboul



Des milliers d’étrangers et d’Afghans qui les ont aidés tentent de fuir l’Afghanistan avant le départ complet des Américains, programmé pour l’instant pour le 30 août. (Photo: Shutterstock)

Des milliers d’étrangers et d’Afghans qui les ont aidés tentent de fuir l’Afghanistan avant le départ complet des Américains, programmé pour l’instant pour le 30 août. (Photo: Shutterstock)

Les neuf ayants droit luxembourgeois ont réussi à entrer dans l’aéroport de Kaboul et seront exfiltrés, a annoncé le gouvernement lundi soir et ce mardi matin. 

(Article mis à jour ce mardi à 9h40 avec le deuxième communiqué du gouvernement au sujet des résidents luxembourgeois).

Une bonne nouvelle est arrivée du chaos de l’aéroport de Kaboul. «Un des ayants droit luxembourgeois a réussi à entrer dans l’enceinte de l’aéroport de Kaboul. La personne en question sera évacuée dans les meilleurs délais vers l’Union européenne», annonce le gouvernement dans un communiqué, lundi soir, sans donner davantage de détails. Selon nos confrères de RTL, cette personne embarquera à bord d’un avion français pour Abu Dhabi.

Ce mardi matin, dans un deuxième communiqué, le gouvernement annonce que les huit autres résidents ont eux aussi pu rejoindre l’enceinte «sécurisée» de l’aéroport. «Le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn, remercie vivement la Belgique et les Pays-Bas pour leur assistance efficace et généreuse, au cours de la nuit du 23 au 24 août, pour faire entrer 8 ayants-droit luxembourgeois à l’intérieur de l’aéroport de Kaboul. Il s’agit d’une famille avec trois enfants, et de 3 hommes. Ces personnes embarqueront dans les meilleurs délais sur des vols européens pour rejoindre le Luxembourg. Le ministre Asselborn a immédiatement remercié ce matin son homologue belge, la ministre Sophie Wilmes, pour l’assistance belge.»

François Bausch (Déi Gréng), vice-Premier ministre et ministre de la Défense, Jean Asselborn (LSAP), ministre des Affaires étrangères et européennes, et Franz Fayot (LSAP), ministre de la Coopération, ont décidé de dépêcher un membre de l’armée luxembourgeoise ainsi qu’un membre du ministère des Affaires étrangères et européennes à l’aéroport de Kaboul afin de renforcer la participation luxembourgeoise dans la coordination sur place des efforts déployés pour l’évacuation des ressortissants et résidents européens encore en Afghanistan. Les deux hommes s’ajoutent aux deux pilotes luxembourgeois, dont un participe déjà aux rotations des avions militaires entre Kaboul et Islamabad.

Face à la situation extrêmement tendue depuis le retour au pouvoir des talibans, les Américains tentent pour l’instant sans succès de retarder leur départ complet, prévu le 30 août. Les nouveaux maîtres de l’Afghanistan ne veulent pas en entendre parler. Il ne reste que quelques jours pour mettre à l’abri les milliers de ressortissants occidentaux et afghans qui les ont aidés, dont huit autres Luxembourgeois. Le G7 se réunit aujourd’hui, sous la présidence du Premier ministre britannique, Boris Johnson, pour évoquer la situation et mieux coordonner les opérations d’exfiltration. Selon l’Otan, une vingtaine de personnes ont été tuées alors qu’elles tentaient de fuir l’Afghanistan depuis l’aéroport de Kaboul.

Le communiqué ajoute que l’A400M de l’armée luxembourgeoise a quitté l’aéroport international d’Islamabad (Pakistan) en fin de matinée et est actuellement en route pour l’aéroport militaire de Melsbroek (Belgique) avec à son bord 93 ressortissants et résidents européens évacués d’Afghanistan.