POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

Via l’A400M

Le Luxembourg prévoit six rapatriements d’Afghanistan



Le Luxembourg et la Belgique envoient l’A400M en Afghanistan pour une opération de rapatriement globale. (Photo: Armée luxembourgeoise/archives)

Le Luxembourg et la Belgique envoient l’A400M en Afghanistan pour une opération de rapatriement globale. (Photo: Armée luxembourgeoise/archives)

La Direction de la défense prévoit, avec les autorités belges, une opération d’évacuation de ressortissants européens depuis l’Afghanistan. Le Luxembourg, en contact direct avec six personnes, dont quatre citoyens, va ainsi mobiliser son A400M.

Au moins «quatre citoyens luxembourgeois» et «deux résidents luxembourgeois» attendent leur rapatriement depuis l’Afghanistan, ont indiqué les autorités grand-ducales, mardi 17 août.

De nombreuses personnes tentent par tous les moyens de fuir le pays depuis que les talibans ont repris le pouvoir, 20 ans après en avoir été chassés. Plusieurs pays, comme la France et les États-Unis, avaient déjà lancé l’évacuation de leurs ressortissants.

La Direction de la défense précise dans un communiqué de presse que le Luxembourg participe à une opération d’évacuation d’envergure européenne. Elle se fera avec les autorités belges via l’A400M, avion militaire de transport de l’armée luxembourgeoise qui fait partie d’une unité binationale avec la Belgique. Le ministère des Affaires étrangères souhaite le rapatriement des six ressortissants luxembourgeois «le plus vite possible».

D’autres citoyens européens devraient intégrer le vol, puisqu’il s’agit d’une mission sous coordination européenne, précise à Delano le porte-parole de la Direction de la défense. Le nombre de passagers n’a pas pu être confirmé, cela dépendant de la configuration des sièges et de la zone de chargement.

Le ministre de la Défense François Bausch (déi Gréng) salue une «excellente coopération entre les forces armées luxembourgeoises et belges», qui confirme que «la création de l’unité binationale belgo-luxembourgeoise a été une excellente décision».

La Direction de la défense écrit également avoir assisté la NATO Support and Procurement Agency (NSPA) dans le rapatriement de 17 employés en mission en Afghanistan.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn (LSAP) indique avoir participé à une réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne mardi 17 août par visioconférence. Convoquée par le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Josep Borrell, elle a entièrement été consacrée à la situation en Afghanistan.