POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Gestes barrières

Quels types de masques contre le variant anglais?



Au Luxembourg, les masques de type FFP restent «réservés en principe aux professionnels de la santé ou encore aux personnes vulnérables, ainsi qu’aux personnes testées positives». (Photo: Nader Ghavami / Maison Moderne)

Au Luxembourg, les masques de type FFP restent «réservés en principe aux professionnels de la santé ou encore aux personnes vulnérables, ainsi qu’aux personnes testées positives». (Photo: Nader Ghavami / Maison Moderne)

Le variant anglais, plus contagieux, pousse certains pays à recommander, voire à rendre obligatoire, le port de masques plus protecteurs, comme le masque FFP2, ou à bannir les masques artisanaux. Au Luxembourg, les recommandations ne changent pas.

Masques FFP2, chirurgicaux ou en tissu? Alors que le variant anglais du Covid-19, bien plus contagieux, menace en Europe, certains pays modifient leurs recommandations ou leur réglementation concernant le port du masque.

En Autriche, le masque FFP2, plus protecteur, est désormais obligatoire dans les transports en commun. De même qu’en Bavière, où la population doit en outre le porter dans les commerces.

En France, le Haut Conseil pour la santé publique déconseille désormais les masques de fabrication artisanale, ce qu’a confirmé le ministre français de la Santé, Olivier Véran.

Au Luxembourg, par contre, les recommandations ne changent pas, prévient le ministère de la Santé. Ce qui est indiqué sur le site du ministère reste donc toujours valable.

Foulard ou bandana permis

Ainsi, les masques de type FFP, qui filtrent au moins 80%, voire 100% des aérosols, restent «réservés en principe aux professionnels de la santé ou encore aux personnes vulnérables, ainsi qu’aux personnes testées positives».

Les masques chirurgicaux, qui sont très efficaces contre la projection des gouttelettes de ceux qui les portent, et même s’ils sont «moins performants contre l’inhalation de petites particules en suspension dans l’air», sont recommandés «aux personnes qui présentent des symptômes afin de prévenir toute contagion de son entourage». Ainsi, bien sûr, qu’à toute personne, même saine.

Les «personnes saines ne présentant aucun symptôme» peuvent, quant à elles, toujours porter des masques en tissu, voire même un foulard ou un bandana en guise de masque.