POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

data center

Premier feu vert pour Google à Bissen



Le conseil communal de Bissen a approuvé le PAP de Google. (Photomontage: Maison Moderne. Photos: Mike Zenari et Shutterstock)

Le conseil communal de Bissen a approuvé le PAP de Google. (Photomontage: Maison Moderne. Photos: Mike Zenari et Shutterstock)

Ce jeudi 22 octobre, le conseil communal de Bissen a nettement approuvé le PAP de Google, qui souhaite y installer un data center. Une première étape avant de voir le chantier débuter.

Les élus communaux de Bissen ont donc approuvé le PAP de Google, qui souhaite y installer un data center. Dix conseillers ont voté pour, tandis qu’un seul, membre du CSV, s’y est opposé. Ce dernier a déploré manquer d’informations et de détails.

Tout laissait augurer une issue heureuse. Tout d’abord, le bourgmestre David Viaggi, comme il l’a répété en séance, reconnaissait que Google avait été très attentive aux remarques des habitants . Et que, pilotée par les ministères et la Commune, la société américaine avait modifié nombre de détails quant à son projet, par exemple en ce qui concerne la hauteur des bâtiments. Le bruit ou la luminosité avaient aussi été largement pris en compte.

Ensuite, le ministre de l’Économie,  Franz Fayot (LSAP), avait fait savoir via Paperjam que tout le gouvernement soutenait ce projet . Et que celui-ci occupait même une place importante dans la stratégie digitale du gouvernement et son orientation vers une «data-driven economy».

Après les échecs des projets industriels de Knauf et de Fage , voir celui de Google échouer était presque inimaginable .

Le soulagement doit donc être certain. Mais le chemin procédural est encore long. Un projet d’exécution doit maintenant être déposé, différentes études doivent être menées, dont une sur l’impact environnemental, et une enquête commodo doit être initiée. C’est une fois les accords définitifs des ministères et de la Commune obtenus, que le chantier pourra débuter.