POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Covid-19

Un premier cas du variant Omicron détecté au Luxembourg



Le Luxembourg compte un premier cas du variant Omicron. (Photomontage: Maison Moderne)

Le Luxembourg compte un premier cas du variant Omicron. (Photomontage: Maison Moderne)

Le variant Omicron du Sars-CoV-2 a été détecté pour la première fois au Grand-Duché ce dimanche. L’annonce de ce premier cas a été faite ce lundi par la ministre de la Santé, Paulette Lenert (LSAP), et le directeur de la Santé, Jean-Claude Schmit.

Une femme d’une trentaine d’années, travaillant pour un service de nettoyage s’occupant d’une maison de soins dans le sud du pays, a été infectée par le variant Omicron du Covid-19. Son cas positif a été détecté ce dimanche 12 décembre. C’est la ministre de la Santé, Paulette Lenert (LSAP), et le directeur de la Santé, Jean-Claude Schmit , qui ont rendu public ce premier cas, ce lundi, lors d’une conférence de presse.

Comment a-t-elle été infectée?

«Elle ressent des symptômes et a été placée sous traitement médical», explique Jean-Claude Schmit. «On ne sait pas trop d’où peut venir cette infection. Apparemment, cette personne n’a pas voyagé dernièrement. Et dans son entourage, personne ne semble malade. On est donc en train d’essayer de comprendre qu’elle est la source de contamination.»

En attendant, le nécessaire a forcément été fait pour éviter que ce variant Omicron se propage. «Toutes les personnes de son entourage ont été mises en quarantaine et testées, sans qu’aucune autre infection ne soit déclarée. Il ne s’agit que de tests rapides dont on sait qu’ils ne sont pas les meilleurs, mais cela rassure un peu. Évidemment, on va suivre attentivement ces personnes-là durant les prochains jours...»

Le directeur de la Santé a également précisé qu’un contact avait également été établi avec la direction de la maison de soins où est active cette jeune femme, ainsi qu’avec les familles.

Elle était vaccinée deux fois

Enfin, Jean-Claude Schmit tenait à préciser que cette personne infectée au variant Omicron «a été vaccinée deux fois. On sait qu’avec Omicron, deux injections ne suffiront sans doute pas. D’où la nécessité d’avoir recours à ce ‘booster’ qu’est la troisième dose.» 

Pour rappel, un étudiant luxembourgeois séjournant à l’étranger avait déjà été touché par ce nouveau variant. Mais aucun cas n’avait encore été décelé sur le territoire luxembourgeois.