POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Nouvelles immatriculations

Plus de voitures électrifiées que de diesel



Au premier trimestre, 37,3% des nouvelles immatriculations sont des moteurs essence, et 30,3% des moteurs diesel. Les véhicules électrifiés représentent 32,4% des nouvelles immatriculations. (Photo: Shutterstock)

Au premier trimestre, 37,3% des nouvelles immatriculations sont des moteurs essence, et 30,3% des moteurs diesel. Les véhicules électrifiés représentent 32,4% des nouvelles immatriculations. (Photo: Shutterstock)

Avec 12.456 nouvelles immatriculations au premier trimestre, le marché automobile luxembourgeois a repris des couleurs sans pour autant passer au vert.

Par rapport à l’année dernière, le marché automobile national affiche une croissance de 4,5%. Mais, d’un autre côté, il était difficile de faire pire alors que le secteur a été à l’arrêt dès le mois de mars 2020 en raison du premier confinement.

En remontant un peu plus loin dans le temps, on constate que le marché automobile est encore loin de son rythme de croisière. Par rapport aux premiers trimestres 2018 et 2019, les trois premiers mois de cette année affichent un recul de 12,9% et de 16,5%.

On peut tout de même tenter d’y voir des signes encourageants, dont les chiffres du mois de mars dernier. Avec 4.967 nouvelles immatriculations, la jauge correspond davantage aux niveaux d’avant-pandémie sans pour autant être exceptionnelle.

Au niveau des marques, Volkswagen reste l’indéboulonnable favorite des automobilistes, avec 605 nouvelles immatriculations le mois dernier. En mars 2019, la marque allemande avait enregistré 754 nouvelles immatriculations. Derrière, Mercedes affiche 505 nouvelles immatriculations, et BMW, 497. Le «premium» allemand est tout aussi indéboulonnable que le constructeur de Wolfsburg.

Au niveau des modèles, la Peugeot 208 caracole en tête du classement des voitures les plus immatriculées depuis le début de l’année, avec 268 unités. Suivent la Golf avec 231 unités, la Peugeot 2008 avec 213 unités et la Volkswagen T-Roc avec 208 unités.

Plus d’électriques dans le rétroviseur de l’essence

Longtemps dans le rétroviseur du diesel , l’électrique a, pour la première fois, dépassé la motorisation thermique. Plus exactement, les véhicules électrifiés ont dépassé le diesel au nombre des nouvelles immatriculations.

Dans le détail des motorisations, les chiffres consolidés de la Febiac montrent que, sur le premier trimestre, 37,3% des nouvelles immatriculations sont des moteurs essence et 30,3% des moteurs diesel.

D’un autre côté, les véhicules 100% électriques représentent 8,3% des nouvelles immatriculations. Les hybrides totalisent 24,1% des nouvelles immatriculations depuis le début de l’année. Dès lors, les véhicules électrifiés représentent 32,4% des nouvelles immatriculations.

Pour autant, il faut tout de même souligner que 7% des véhicules hybrides nouvellement immatriculés ont besoin d’électricité et de carburant diesel pour fonctionner. Le diesel n’a donc pas encore dit son dernier mot.