LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

Oui, Chef! 

La pizza dans les veines



Cristian Ruocco exprime sa passion pour la cuisine, et surtout la pizza, non seulement au sein du concept Come à la Maison, mais aussi en ligne, sur son blog perso.  (Photo: DR)

Cristian Ruocco exprime sa passion pour la cuisine, et surtout la pizza, non seulement au sein du concept Come à la Maison, mais aussi en ligne, sur son blog perso.  (Photo: DR)

Après une année difficile, le chef italien Cristian Ruocco prend ses marques dans son nouveau repaire, au Come à la Maison, avec une passion intacte et deux obsessions: la gourmandise transalpine... et la pizza!

Quel est votre parcours, Crisitian?

Cristian Ruocco. – «Je suis né il y a 30 ans à Sienne, en Toscane. Je n’étais pas très branché école et mes études de langues ne m’ont pas vraiment séduit... J’ai donc appris la cuisine de manière autodidacte, j’ai effectué quelques saisons en tant que pizzaïolo, en Corse et à Rimini par exemple, puis j’ai ouvert ma première pizzeria à 23 ans! Un ami qui vivait déjà à Luxembourg à l’époque m’a donné l’idée de venir m’installer ici et je me suis dit que c’était une bonne idée de voir autre chose. J’ai donc débarqué!

Et vous avez commencé à Come à la Maison?

«Oui, tout à fait! J’ai travaillé pendant deux ans pour Séverin Laface à Come à la Pizza, ce qui a été une chouette expérience. Puis j’ai eu l’opportunité d’intégrer un nouveau projet ambitieux, celui de l’ouverture du Comptoir Bohème à la Cloche d’Or. Or, comme vous le savez, les inondations de juillet dernier ont forcé le restaurant à fermer pendant des mois, quelques semaines à peine après son ouverture... J’ai pu travailler un peu au Strogoff, un autre établissement du groupe, mais ne pas travailler à plein temps était difficile. J’ai alors eu la possibilité d’intégrer à nouveau Come à la Maison.

Qu’avez-vous en tête pour ce nouveau poste?

«J’aime la cuisine simple et gourmande, les bonnes saveurs de l’Italie. J’aime aussi tous les types de pizzas, je ne suis pas fermé à la napolitaine ou à la romaine... J’apprécie aussi travailler un produit très simple: la pomme de terre! Croquettes, frites... tout y passe. Du bon pain, de bonnes focaccias et je suis content! Il y aura aussi un volet encadrement, qui m’enthousiasme tout autant.

Si vous pouviez cuisiner aux côtés de quelqu’un le temps d’une journée, qui serait-il/elle?

«J’ai beaucoup d’admiration pour Tommaso Mazzanti, qui fait selon moi la meilleure focaccia, à Florence et aux États-Unis, où il a des pop-up à New York et Los Angeles. J’aime aussi beaucoup ce que fait Davide Civitiello. Enfin, je veux aussi remercier Corie, qui a le blog Barefoot in Luxembourg et qui m’a beaucoup aidé lors de mon arrivée. Je partage avec elle mes expériences, ainsi que sur ma page personnelle

Come à la Maison: 1, rue Nicolas van Werveke, Luxembourg (Hollerich), T. 23 64 11 21

Vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?  C’est par ici!