ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

D’ici la fin de l’année

Pictet Technologies vise les 120 salariés



255272.jpg

«Nous sommes passés, en trois ans d’existence, de zéro à 106 salariés aujourd’hui», confirme Vincent Eggen (à gauche), managing director de la filiale technologique du gestionnaire de fortune genevois Pictet. (Photo: Matic Zorman)

En trois ans de présence au Luxembourg, la filiale technologique du gestionnaire de fortune genevois Pictet est passée de 0 à 106 salariés, et prévoit d’atteindre un effectif de 120 personnes d’ici la fin de cette année.

En plein Belval, face aux anciens hauts fourneaux, Pictet Technologies poursuit sa croissance. «Nous sommes passés, en trois ans d’existence, de zéro à 106 salariés aujourd’hui», confirme Vincent Eggen, managing director de la filiale technologique du gestionnaire de fortune genevois Pictet, récemment élu «CIO of the Year» .

Et c’est à l’occasion de la visite du Premier ministre Xavier Bettel  ce mardi 16 juillet que Vincent Eggen a annoncé que Pictet Technologies «devrait atteindre un effectif de 120 personnes d’ici la fin de cette année, et nous visons les 150 personnes dans les 12 à 18 prochains mois».

«Great place to work» deux années de suite

Sur place, Xavier Bettel s’est vu remettre une console de jeux, la Atari Flashback 9, preuve que la filiale de Pictet, qui possède un effectif d’une moyenne d’âge de 35 ans et de 19 nationalités différentes, mise sur les nouvelles formes de management. «Nous suivons le modèle d’entreprise libérée», ajoute Vincent Eggen. Pictet Technologies a d’ailleurs été labellisée deux années de suite «Great place to work», en 2018 et 2019 au Luxembourg .

Le Premier ministre a également profité de sa visite pour s’adonner à une partie de baby-foot avec les dirigeants de Pictet. «Pour nous, la liberté des salariés est très importante, l’équipe managériale n’est composée que de quatre personnes», appuie Vincent Eggen.

La filiale travaille exclusivement pour Pictet – qui compte au total un effectif de plus de 4.300 personnes à travers le monde. «L’idée, avec cette filiale, est de conserver la pleine maîtrise des services informatiques, et de développer des solutions, des logiciels et des applications bancaires pour le groupe et ses clients», ajoute Pierre Etienne, administrateur délégué de Pictet & Cie (Europe), dont le siège est au Luxembourg.

Une «Rolls-Royce pour les banques»

«Pictet est face à des enjeux digitaux immenses», complète Vincent Eggen. «Ici, nous faisons de la Rolls-Royce pour les banques. Nous ne sommes pas une entreprise comme les autres, c’est un symbole d’une manière novatrice et néanmoins responsable et humaine d’aborder l’exercice difficile de la digitalisation à l’échelle d’une entreprise d’envergure internationale, élevée à l’ombre des hauts fourneaux.»

Pictet au Luxembourg occupe actuellement deux étages dans son bâtiment de Belval, et avec les recrutements à venir, «le cinquième étage devrait être intégré par nos futurs salariés de Pictet Technologies avant la fin de l’année», affirme le managing director.