LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

La Table

On est retourné à la Villa de Camille et Julien (et on s’est régalé)



Parmi les plats qui nous ont laissés bouche bée à la Villa de Camille et Julien, le chevreuil en deux façons: cuit juste comme il faut et en tartare surmonté de caviar. (Photo: Maison Moderne)

Parmi les plats qui nous ont laissés bouche bée à la Villa de Camille et Julien, le chevreuil en deux façons: cuit juste comme il faut et en tartare surmonté de caviar. (Photo: Maison Moderne)

Une passion intacte, un décor toujours aussi agréable et des prestations ainsi qu’un menu dignes des ambitions du chef: on est enfin retourné à la Villa de Camille et Julien, et on a franchement bien fait!

Ce n’est pas vraiment un secret: notre premier passage à la Villa de Camille et Julien, quelques jours après son ouverture en juin 2020, ne nous avait pas forcément convaincus sur tous les points. Depuis, le chef Julien Lucas et sa compagne Camille ont eu le temps de poser leurs valises comme il se doit, de se confronter à la scène gastronomique locale, de tisser des liens et de renouveler leur enthousiasme au Pulvermühl, comme nous le confiait le chef et patron lors d’ un entretien qu’il nous avait accordé à la rentrée dernière .

Le chef Julien Lucas. (Photo: Maison Moderne)

Le chef Julien Lucas. (Photo: Maison Moderne)

Il était donc grand temps d’aller voir à nouveau ce qu’il proposait dans l’assiette, à quelques jours des fêtes de fin d’année. Et il est peu dire qu’on a été incroyablement surpris, dans le bon sens du terme cette fois. Franchement: grosse claque. On est bien loin des approximations des débuts avec un menu d’automne hyper maitrisé, tant sur les associations de saveurs que sur les cuissons – notamment du gibier, une des marottes de Julien Lucas – et le service. Cette fois, on comprend sans mal que le couple a envie de se rapprocher des étoiles…

Si le menu gibier arrive sur la fin et sera remplacé par une version plus hivernale sans doute très bientôt, il semble être un parfait exemple démonstratif de ce que Julien aime travailler en cuisine et servir à sa clientèle, dans un décor toujours aussi soigné par Camille. Parmi les très jolies choses qu’on a pu déguster, on se souvient tout particulièrement de quelques temps forts de ce menu «Randonnée aux Saveurs d’Automne» (95€) agrémenté pour nos soins d’un peu de gibier signature…

Tout d’abord, les «amuses», particulièrement réussis, à l’instar du hareng mariné, carotte et pomme qui expriment quelques saveurs de l’enfance du chef…

Hareng mariné, carotte et pomme. (Photo: Maison Moderne)

Hareng mariné, carotte et pomme. (Photo: Maison Moderne)

Ensuite, très gros coup de cœur pour le foie gras poêlé et poché dans un bouillon de canard, puis servi dans un bouillon de bœuf et recouvert de truffe, le tout servi avec un dressage élégant et furieusement appétissant! Un plat qui se combinait très bien alors avec la Saint-Jacques de saison associée à la châtaigne…

Le foie gras poêlé et sublimé par Julien Lucas . (Photo: Maison Moderne)

1 / 2

Saint-Jacques et châtaigne, selon Julien Lucas.  (Photo: Maison Moderne)

2 / 2

Dire que le gibier réussit effectivement bien à Julien Lucas serait un euphémisme: avec le sanglier en excellentes ravioles par exemple, mais aussi avec un plat particulièrement réussi avec le chevreuil en deux façons – cuit parfaitement et en tartare surmonté de caviar, accompagnés simplement d’une bonne petite betterave jaune. Mémorable.

Un chevreuil mémorable en deux façons servi à la Villa de Camille et Julien…. (Photo: Maison Moderne)

Un chevreuil mémorable en deux façons servi à la Villa de Camille et Julien…. (Photo: Maison Moderne)

En fin de repas, deux gros coups de cœur encore avec un pré-dessert bluffant et très canaille associant glace à la pistache maison, pistaches torréfiées et caviar (oui, oui, m’sieurs dames!) et une assiette aussi belle que bonne autour de la châtaigne et la sarriette…

Pré-dessert bluffant associant pistache torréfiée et caviar, par le chef Julien Lucas.  (Photo: Maison Moderne)

1 / 2

Châtaigne et sarriette, en dessert automnal à la Villa de Camille et Julien.  (Photo: Maison Moderne)

2 / 2

Ajoutez un service souriant et bien orchestré, un service voiturier et une carte des vins qui tient la route. Y’a plus qu’à, comme qui dirait…

La Villa de Camille et Julien: 5, rue de Pulvermühl, Luxembourg, T. 28 99 39 93

Vous n’êtes pas encore abonné à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla? C’est ici!