LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

La Table

On a testé le lunch du Kay, au Casino Luxembourg



Des produits frais et une approche audacieuse, le tout dans un cadre exceptionnel bourré d’art contemporain: le Kay est sans conteste une chouette adresse pour un déjeuner efficace en ville! (Photo: Maison Moderne)

Des produits frais et une approche audacieuse, le tout dans un cadre exceptionnel bourré d’art contemporain: le Kay est sans conteste une chouette adresse pour un déjeuner efficace en ville! (Photo: Maison Moderne)

Un cadre unique et bourré d’art, de jeunes chefs péruviens aux manettes, un menu du jour à un prix très honnête et du pisco (oui, on sait): on a testé un menu déjeuner au Kay, et c’était plutôt chouette.

En aout 2020, nous vous présentions le Kay , le concept péruvien du nouveau restaurant du Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, en plein centre-ville de la capitale. On est aussi allé s’enquérir du parcours de ses deux jeunes chefs venus de Lima, Gerson Atalaya et Jersson Olivares , mais on n’avait pas encore pris le temps de s’y attabler pour tester leur formule lunch très alléchante. C’est à présent chose faite!

Gerson Atalaya et Jersson Olivares, les deux jeunes chefs du Kay au Casino Luxembourg. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Gerson Atalaya et Jersson Olivares, les deux jeunes chefs du Kay au Casino Luxembourg. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Le cadre est toujours aussi exceptionnel, avec ses hauts plafonds, ses moulures, ses œuvres d’art et la jolie vue sur la place de la Constitution et le siège de la Spuerkeess au loin... L’ambiance est calme et agréable (on avait vu la salle pendant les Resto Days, c’était une autre paire de manches!), propice à la discussion. Surtout après un des excellents pisco sour de Jersson (oui, on a une passion assumée pour le pisco, vous commencez à nous connaître...).

Le menu déjeuner change toutes les semaines, mélange volontiers les influences luxembourgeoises et françaises aux produits et saveurs péruviens, et affiche des prix franchement honnêtes pour la ville: 14,50€ le plat, 16,50€ avec l’entrée, 19,50€ si on ajoute un dessert. L’entrée est unique, tout comme le dessert, et pour le plat, les clients ont la possibilité de choisir entre une option de viande, une de poisson et une végétarienne.

Le décor du Kay au Casino Luxembourg, alliant cachet et art, est un des ses atouts indéniables. (Photo: Patricia Pitsch /Maison Moderne Publishing SA)

1 / 2

Notre passion pisco est toujours assouvie au Kay! (Photo: Maison Moderne)

2 / 2

Lors de notre venue, l’entrée de la semaine était composée de couteaux de mer cuisinés au vin blanc et persil, citron brûlé et condiment chalaquita – un condiment péruvien fait de poivrons, citron et coriandre fraîche. Excellent. Frais, bien cuits, bien assaisonnés, ces couteaux nous ont ouvert l’appétit juste comme il faut!

Couteaux de mer au vin blanc et persil, citron brûlé et chalaquita. (Photo: Maison Moderne)

Couteaux de mer au vin blanc et persil, citron brûlé et chalaquita. (Photo: Maison Moderne)

On décide de faire un 100% mer, et on opte donc, en plat, pour le filet de dorade au four, sauce aux arachides et tandoori, purée de potiron, betteraves rôties, navet et cresson. Si la présentation est loin d’être digne d’une étoile (le cresson posé sur l’ensemble n’étant vraiment pas utile), les textures et les saveurs sont bien là et se complètent particulièrement bien, notamment grâce à la betterave et au navet, qui apportent un petit côté terre très bienvenu à ce plat de poisson. La cuisson de la dorade est réussie, tout comme la purée de potiron. Un plat inventif et gourmand, et c’est tout ce qu’on lui demandait.

Filet de dorade au four, sauce aux arachides et tandoori, purée de potiron, betteraves rôties, navet et cresson. (Photo: Maison Moderne)

Filet de dorade au four, sauce aux arachides et tandoori, purée de potiron, betteraves rôties, navet et cresson. (Photo: Maison Moderne)

Après tout ça, plus vraiment de place pour le dessert, mais ça s’annonçait franchement haut en couleur, jugez par vous-même: «Base de biscuit aux flocons d’avoine, sorbet kalamansi et safran, sauce chocolat, mousse orange et noix de coco à l’estragon»... Vous avez 3 heures! Attention à ne pas tomber dans le trop intello...

En bref, c’était plutôt chouette, ce lunch au Kay, on vous avait prévenu!

Kay @ Casino Luxembourg: entrée la journée par le Casino Luxembourg (41, rue Notre-Dame), et la journée et le soir par le boulevard Roosevelt, à gauche de l’aquarium.

T. 621 355 016

Vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?  C’est ici!