LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

La Table

On a osé tester Osé (et on a bien fait)



Ouvert depuis quelques semaines à peine, le restaurant Osé de Jean-Baptiste Durand mène déjà bien sa barque, dans l’assiette comme en dehors, à quelques minutes des rives de la Moselle…  (Photo: Maison Moderne)

Ouvert depuis quelques semaines à peine, le restaurant Osé de Jean-Baptiste Durand mène déjà bien sa barque, dans l’assiette comme en dehors, à quelques minutes des rives de la Moselle…  (Photo: Maison Moderne)

Une jolie bâtisse à la Moselle, un chef courageux, talentueux et marrant comme tout et une piste de quilles: on a passé un dimanche midi chez Osé, tout jeune, mais déjà bien en place.

Osé. Une promesse, mais aussi un acronyme pour «original, savoureux et équilibré», qu’a décidé d’utiliser le jeune chef français Jean-Baptiste Durand en s’installant dans ce joli bâtiment de Mondorf/Ellange au début de l’été. On aime les acronymes ou non, mais quoi qu’il en soit, le pari d’ouvrir en cette période charnière l’est clairement, osé!

Le jeune chef Jean-Baptiste Durand devant son restaurant Osé, à Mondorf-les-bains/Ellange Maison Moderne

Le jeune chef Jean-Baptiste Durand devant son restaurant Osé, à Mondorf-les-bains/Ellange Maison Moderne

Il faut dire que le cadre a beaucoup de potentiel: une belle salle déjà aménagée avec goût, avec beaucoup d’éléments en bois – dont certains ont été confectionnés par l’équipe – et de grandes fenêtres qui apportent lumière et chaleur; une piste de quilles pour une touche traditionnelle et ludique qui fait toujours son petit effet et un espace terrasse qui reste à aménager mais, qui est prometteur pour la belle saison...

Une salle lumineuse et chaleureuse, avec des éléments de décoration faits maison et une piste de quilles: le restaurant Osé peut miser sur une atmosphère conviviale et agréable pour accueillir sa clientèle à Ellange.  Restaurant Osé

Une salle lumineuse et chaleureuse, avec des éléments de décoration faits maison et une piste de quilles: le restaurant Osé peut miser sur une atmosphère conviviale et agréable pour accueillir sa clientèle à Ellange.  Restaurant Osé

Du côté du menu, plusieurs possibilités sont proposées: un menu du midi en semaine (20€ les deux services, 25€ les trois), un menu trois services à 39€ ou encore un menu dégustation cinq services plus sophistiqué à 60€. Et la carte, avec des plats et des prix plus «osés».

C’est cette dernière qui nous a le plus fait de l’œil en ce dimanche midi: on a démarré les festivités gustatives avec quelques amuse-bouche très joliment présentés, mais qui semblaient un peu timorés en matière de franchise des goûts...

En amuse-bouche, quelques jolies réalisations maison bien présentées, mais qui peuvent aller encore plus loin en matière de goût assumé.  Maison Moderne

En amuse-bouche, quelques jolies réalisations maison bien présentées, mais qui peuvent aller encore plus loin en matière de goût assumé.  Maison Moderne

On attend la suite avec impatience et notre inquiétude disparaît avec l’entrée de truite fumée/fromage frais/condiment betterave/aneth/raifort qui est une franche réussite. La truite fumée est légèrement cuite et passée à la flamme pour un petit goût de feu subtil et très agréable. Le condiment betterave tranche avec franchise et caractère et le tout s’équilibre bien avec le fromage frais au raifort. «C’est un plat qui ne bougera pas de la carte», nous promet Bastian, qui gère la salle... Sage décision!

L’entrée de truite devrait rester à la carte du restaurant Osé de manière permanente, et on ne va pas s’en plaindre…  Maison Moderne

L’entrée de truite devrait rester à la carte du restaurant Osé de manière permanente, et on ne va pas s’en plaindre…  Maison Moderne

Les plats sont eux aussi à la hauteur de la promesse sémantique et sont servis plus que généreusement, qu’il s’agisse du poulpe grillé/semoule végétale/raisins gonflés au mirin (une découverte canon!) et huile de poireau – que l’on aurait tout de même aimée plus relevée – ou bien de l’excellent filet de bœuf servi avec un gâteau de céleri au lard cochon à souhait, qui mérite à lui seul le détour et relance l’appétit en deux temps trois mouvements. Un vrai moment osé et savoureux.

Un poulpe excellent et servi avec une vraie surprise gustative: des raisins gonflés (à bloc) au mirin…  Maison Moderne

Un poulpe excellent et servi avec une vraie surprise gustative: des raisins gonflés (à bloc) au mirin…  Maison Moderne

Pour arroser ces belles portions, la carte des vins a la bonne idée de proposer une sélection bien faite de vins locaux à bons prix, dont la cuvée Roots 2020 du jeune viticulteur Bob Molling, très glouglou (47€)! Pour un accompagnement plus étudié, la sommelière Jeanne ainsi que Bastian seront de bon conseil...

La cuvée Roots 2020 de Bob Molling, conseillée judicieusement par l’équipe du restaurant Osé.  Maison Moderne

La cuvée Roots 2020 de Bob Molling, conseillée judicieusement par l’équipe du restaurant Osé.  Maison Moderne

Après tout cela, plus de place pour un dessert «classique» comme le snickers maison ou les figues rôties, mais en creusant un peu avec Bastian, on arrive à se faire servir un sorbet de persil vinaigré (d’habitude utilisé en entrée avec les tomates) au gin créé de toute pièce ad hoc et qui mériterait presque de faire son entrée à la carte. Avis à l’intéressé... Un café, une Chartreuse Jaune, une petite partie de «keelen» et il est déjà 16h!

L’addition n’est pas anodine (un bon 100€ par tête), mais le choix d’un menu l’aurait clairement allégée...

Enfin, notons que la partie «grange» de la bâtisse, qui ne manque pas de caractère, sera bientôt transformée en lieu pour événements privés et de sociétés, et plus encore... Stay tuned!

Restaurant Osé: 11, rue de Mondorf, Mondorf-les-Bains/Ellange, T. 20 28 37 37

Vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?  C’est ici!