POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Affaire Frëndeskrees

De nouvelles perquisitions au siège du CSV



Le CSV a été rattrapé par l’affaire de l’asbl CSV-Frëndeskrees. (Photo: Romain Gamba/archives Maison Moderne)

Le CSV a été rattrapé par l’affaire de l’asbl CSV-Frëndeskrees. (Photo: Romain Gamba/archives Maison Moderne)

De nouvelles perquisitions ont été menées vendredi dernier au siège du parti chrétien-social. Celles-ci sont apparemment en lien avec l’affaire de l’asbl CSV-Frëndeskrees, qui avait mené voici quelques semaines au départ de Frank Engel, son ancien président. 

Après la nomination de Claude Wiseler et de sa nouvelle équipe dirigeante le 24 avril dernier , le CSV pensait sans doute repartir sur une nouvelle dynamique et tenter de mettre de côté les turbulences connues ces dernières semaines. Mais il semble que  l’affaire de l’asbl CSV-Frëndeskrees , celle qui avait abouti voici quelques jours au départ de l’ancien président Frank Engel , ne soit pas complètement terminée. 

Après les perquisitions qui avaient été menées à la mi-mars , nos confrères de Reporter.lu renseignent, en effet, que la police est à nouveau intervenue ce vendredi au siège du parti. Une information confirmée par un porte-parole de la justice et le nouveau président du CSV, Claude Wiseler . Une nouvelle perquisition qui serait donc liée à l’affaire de l’asbl CSV-Frëndeskrees. Cette asbl est chargée de la gestion du patrimoine immobilier du CSV.

Pour rappel, l’enquête initiale porterait sur des soupçons de fraude et de détournement de fonds.

Selon les informations de Reporter.lu, la perquisition de vendredi dernier se rattacherait à un autre volet de cette affaire, lié notamment à une possible violation du code de la sécurité sociale.