POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Xavier Bettel devant la Chambre

«Nous ne voulons pas reconfiner»



Le Premier ministre a insisté une nouvelle fois sur le respect des gestes barrières aussi dans le cadre privé afin d’éviter de mettre en danger la population et les capacités des hôpitaux. (Photo: Jan Hanrion / Maison Moderne)

Le Premier ministre a insisté une nouvelle fois sur le respect des gestes barrières aussi dans le cadre privé afin d’éviter de mettre en danger la population et les capacités des hôpitaux. (Photo: Jan Hanrion / Maison Moderne)

Devant la Chambre, le Premier ministre a rappelé mercredi après-midi la nécessité de rester prudent pour éviter une deuxième vague. Tout en continuant d’exclure le lancement d’une application de traçage.

«La protection des vies humaines est notre éternelle priorité, notre obligation éthique, morale et légale», déclarait mercredi après-midi   Xavier Bettel (DP). Lequel s’est livré devant les députés; pendant près d’une heure, à une défense en règle de l’action gouvernementale durant la crise sanitaire, reprenant la chronologie des faits et insistant notamment sur le lancement de la cellule de crise comme sur la commande de matériel de protection médicale bien avant même l’arrivée de l’épidémie au Luxembourg.

«Nous avons été critiqués alors que nous avons intégré relativement tôt l’utilisation du masque dans le quotidien de la population, ce qui n’était alors pas encore une recommandation au niveau international», soulignait-t-il.

«Cela a été difficile de décider le confinement», rappelait-il, énumérant aussi les conséquences psychologiques et sociales de cette période sur la population. «Et ce n’est pas simple non plus de le desserrer.»

«Nous ne voulons pas reconfiner, ce n’est bon ni pour la société, ni pour la cohésion sociale, ni pour l’économie.» Sachant que «cela ne demande pas un grand effort» de l’éviter, «mais si cet effort n’est pas fait, cela conduira à une immense catastrophe».

Non, nous ne sommes pas plus en sécurité à la maison que dehors!
Xavier Bettel

Xavier Bettel,  Premier ministre

Un rappel crucial au moment où la courbe des infections se redresse de manière inquiétante. «Ce changement provient du desserrement des restrictions dans la sphère privée», notait M. Bettel. «Nous devons éviter les fêtes réunissant beaucoup de personnes qui restent longtemps les unes à côté des autres dans un espace restreint, parlent, voire crient. Cela doit être évité, que ce soit dans un cadre public ou privé. Non, nous ne sommes pas plus en sécurité à la maison que dehors!»

Le Premier ministre a également réitéré son opposition pour le moment au lancement d’une application de traçage, sujet d’une heure d’actualité demandée par le CSV plus tard dans l’après-midi. «Une telle application n’est efficace que dans certaines conditions: elle doit être utilisée – et pas seulement téléchargée – par au moins 60% de la population. Et de sérieux doutes sur la sécurité des données demeurent.»

Le Premier ministre ajoutait que les tentatives chez nos voisins ne se sont pas montrées probantes. «Nous n’excluons pas une telle solution», assurait-t-il, attendant que les conditions soient réunies.