POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Nomination

Nicolas Schmit sera commissaire européen à l’Emploi



265284.jpg

Nicolas Schmit (66 ans) deviendra commissaire européen en novembre prochain. (Photo: Matic Zorman/Archives Paperjam)

L’ancien ministre luxembourgeois du Travail a été choisi par la future présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, pour devenir son commissaire en charge des questions liées à l’emploi.

On pouvait l’attendre aux Affaires sociales, une matière qu’il affectionne. Mais Ursula von der Leyen a choisi  Nicolas Schmit  pour devenir son commissaire en charge du très important portefeuille de l’Emploi.

La présidente élue de la Commission européenne et qui succédera à Jean-Claude Juncker le 1er novembre prochain a dévoilé le casting de son équipe, qu’elle veut voir fonctionner autour de projets et de façon transversale.

Les thématiques de la transition énergétique et écologique d’une part et de la digitalisation d’autre part sont mises en avant avec la nomination de deux vice-présidents exécutifs: le socialiste Frans Timmermans (Pays-Bas), qui coordonnera les travaux sur le «green deal» européen, et la libérale Margrethe Vestager (Danemark), qui devra faire en sorte que l’Europe soit «fit» pour l’ère digitale, selon les termes d’Ursula Von der Leyen.

Nicolas Schmit apporte quant à lui son «expérience du Parlement européen et d’avoir servi en tant que ministre de l’Emploi», indique le communiqué de la Commission européenne .

Trois vice-présidents avec une double fonction

Au total, le nouveau Collège comptera huit vice-présidents. Trois vice-présidents exécutifs exerceront une double fonction. Ils assumeront à la fois la vice-présidence pour une des trois priorités du programme de la présidente élue, et la charge de commissaire.

Il s’agit de: Frans Timmermans et Margrethe Vestager (commissaire chargée de la concurrence, avec le soutien de la direction générale de la concurrence), donc, ainsi que Valdis Dombrovskis (Lettonie), qui assurera la coordination des travaux sur l’économie au service des personnes et sera le commissaire pour les services financiers.

Huit vice-présidents au total

Les cinq autres vice-présidents sont:

- Josep Borrell (Espagne, actuel ministre espagnol des Affaires étrangères): Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité;

- Věra Jourová (Tchéquie, commissaire au sein de la Commission Juncker): Valeurs et transparence;

- Margaritis Schinas (Grèce, ancien membre du Parlement européen, fonctionnaire de longue date auprès de la Commission européenne): Protéger notre mode de vie européen;

- Maroš Šefčovič (Slovaquie, vice-président de la Commission Juncker): Relations interinstitutionnelles et prospectives;

- Dubravka Šuica (Croatie, membre du Parlement européen): Démocratie et démographie.

La Belgique à la Justice, la France au Marché intérieur

Voici les autres commissaires désignés:

- Johannes Hahn (Autriche): Budget et Administration

- Didier Reynders (Belgique): Justice

- Mariya Gabriel (Bulgarie): Innovation et Jeunesse

- Stella Kyriakides (Chypre): Santé

- Kadri Simson (Estonie): Énergie

- Jutta Urpilainen (Finlande): Partenariats internationaux

- Sylvie Goulard (France): Marché intérieur, elle sera également responsable de la nouvelle direction générale de l’industrie de la défense et de l’espace

- László Trócsányi (Hongrie): Voisinage et élargissement

- Phil Hogan (Irlande): Commerce

- Paolo Gentiloni (Italie): Économie

- Virginijus Sinkevičius (Lituanie): Environnement et océans

- Nicolas Schmit (Luxembourg): Emploi

- Helena Dalli (Malte): Égalité

- Janusz Wojciechowski (Pologne): Agriculture

- Elisa Ferreira (Portugal): Cohésion et réformes

- Rovana Plumb (Roumanie): Transports

- Janez Lenarčič (Slovénie): Gestion des crises

- Ylva Johansson (Suède): Affaires intérieures