ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Qui sera l’entrepreneur de l’année 2016? (1/6)

Michèle Detaille: fédérer dans la durée



detaille_michele.jpg

Michèle Detaille: «Je suis fière de la durée et du succès de 20 ans de collaboration avec mon associé.» (Photo: Mike Zenari / archives)

Lundi 12 décembre, EY Luxembourg récompensera l’entrepreneur de l’année. D’ici à la cérémonie, Paperjam.lu présente les six finalistes. Voici la première de la liste (par ordre alphabétique): Michèle Detaille, à la tête du groupe Alipa spécialisé dans les solutions de levage et d’emballage industriels.

Il y a une vie après la politique. Alors que tombent une à une quelques têtes jadis couronnées sur le champ de bataille de la politique française, il n’est pas inutile de s’en rappeler.

Évidemment, il est plus facile d’envisager de nouveaux horizons lorsque le parcours politique actif commence à 25 ans. C’est l’âge auquel Michèle Detaille est devenue bourgmestre de la commune belge de Vaux-sur-Sûre, trois ans avant d’entrer à la Chambre belge des représentants sous l’étiquette du parti libéral. Nous sommes alors au milieu des années 80.

Même si elle occupe jusqu’en 2000 son siège de première magistrate de cette commune d’un peu plus de 5.000 habitants, elle se lance bien vite dans le monde des affaires. D’abord à la direction commerciale d’Accor Services Benelux, puis à partir de 1996, en épousant le monde de l’entrepreneuriat. Mise en relation un peu par hasard, elle rachète en 1996 No-Nail Boxes, une société basée à Echternach, qu’elle fera déménager sur Wiltz 10 ans plus tard.

Ainsi naît ce qui va devenir le groupe Alipa («A» pour «All», «li» pour «lift» et «pa» pour «packaging»), parti d’une société unique pesant une vingtaine de salariés et 1,2 million de chiffre d’affaires à un groupe employant 130 salariés et qui devrait afficher 22 millions d’euros de revenus en 2016. Entre-temps, la croissance s’est aussi faite par le rachat d’autres sociétés: Walupack Services (en Belgique) et Allpack Services dans le domaine de l’emballage industriel; Codipro et Lifteurop (en France) dans l’activité de levage.

Cap sur l’Amérique

«Un entrepreneur est quelqu’un qui est capable de fédérer dans la durée une équipe autour d’un projet créateur de valeur», explique-t-elle à Paperjam.lu. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle y est parvenue, menant en parallèle très bien sa barque dans le paysage économique luxembourgeois. Depuis 2005, elle siège au conseil de la Fedil. Elle y est aujourd’hui l’une des plus anciennes dans la durée et l’une des trois femmes (sur un total de 23 administrateurs) à avoir voix au chapitre.

Au cours de ces 20 années en tant que dirigeante d’entreprise, Michèle Detaille, aujourd’hui âgée de 59 ans, peut en tous les cas s’enorgueillir de surfer sur une vague de réussite, qui plus est dans une zone géographique où la concentration industrielle n’est pas particulièrement dense. Au-delà de la fierté d’avoir su mener à bien le rachat et le développement de son entreprise, elle tient à y associer tout son entourage professionnel.

Comme pour beaucoup de PME, cette année sera aussi pour nous l’année de la digitalisation.

Michèle Detaille

«Ce qui me rend le plus fière, ce sont les performances des membres de notre équipe: voir qu’ils ont progressé, qu’ils remportent une affaire face à un grand groupe, qu’ils mettent au point un nouveau produit, qu’ils conçoivent et réalisent un outillage inédit pour l’atelier ou encore une application de traçabilité pour le matériel de levage. Je suis aussi fière de la durée et du succès de 20 ans de collaboration avec mon associé.»

Profitant d’une activité qui ne relâche pas son intensité, Michèle Detaille nourrit des ambitions internationales pour l’année à venir. «2017 sera l’année de la conquête des États-Unis avec nos anneaux de levage Codipro», prévient-elle. Mais le développement se fera aussi par l’amélioration de l’organisation interne. «Comme pour beaucoup de PME, cette année sera aussi pour nous l’année de la digitalisation.»