COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Management

Qui sera l’entrepreneur de l’année 2016? (3/6)

Arsène Laplume: des succès au Nord



Arsène Laplume: «Je suis fier de ne jamais avoir abandonné mon idée initiale.» (Photo: Massen Center)

Arsène Laplume: «Je suis fier de ne jamais avoir abandonné mon idée initiale.» (Photo: Massen Center)

Lundi 12 décembre, EY Luxembourg récompensera l’entrepreneur de l’année. D’ici à la cérémonie, Paperjam.lu présente les six finalistes. Après Michèle Detaille et Mike Koedinger, voici Arsène Laplume, gérant du Shopping-Center Massen, dont il a fait un lieu très prisé au cœur des Ardennes.

Ceux qui considèrent que le nord du pays ne vaut que par la beauté de ses paysages et que l’activité économique y est famélique ne connaissent sans doute pas Arsène Laplume. Âgé de bientôt 63 ans, il rayonne à la tête du Shopping-Center Massen, îlot coloré et multifacette à quelques mètres de la frontière belge et à peine plus loin de l’allemande.

Avec 18.000m2 de surface commerciale (dont 5.000m2 de supermarché), 32 magasins et sept restaurants, le site ne passe pas inaperçu du côté de Wemperhardt. Mais cela n’a évidemment pas toujours été le cas. Car à la fin des années 70, lorsque M. Laplume entre, à 23 ans, au sein de l’entreprise familiale Massen, il ne s’agit «que» d’une entreprise spécialisée dans la vente de marchés agricoles et de ferrailles. Deux stations-service et un petit local pour vendre des cigarettes complètent le décor.

Très vite, les idées de développement mûrissent dans l’esprit d’Arsène Laplume, devenu le gendre du «patriarche» Joe Massen, et en 1987, il rachète l’activité «stations-service» (elles sont alors quatre), délaissant le volet «machine agricole». C’est le début de l’aventure entrepreneuriale et du développement du business. «Devenir entrepreneur, pour moi, c’était à la fois faire bouger les choses et créer quelque chose qui me faisait envie», explique M. Laplume à Paperjam.lu. «Cela permet aussi de ne plus dépendre d’un supérieur ou d’un actionnaire qui n’aurait pas une philosophie en phase avec la mienne. Et puis être entrepreneur, cela signifie aussi apporter une plus-value à sa qualité de vie et, de manière plus générale, avancer dans sa vie.»

Agrandissements tous azimuts

Petit à petit le site grandit. Au début des années 90, de nouvelles boutiques, un restaurant et une brasserie viennent enrichir le paysage, avec une recherche de la qualité haut de gamme des produits et des services. Le restaurant Le Luxembourg, ouvert au printemps dernier, a déjà reçu une toque au Gault&Millau avec la note de 13…

Et pour générer de la clientèle et du passage, M. Laplume a aussi l’idée d’ouvrir un business center. De taille «modeste», pour l’instant (800m2), il devrait passer à 5.000m2 l’année prochaine. Et ce n’est pas le seul changement prochain à venir: un hôtel 4 étoiles va également voir le jour à destination d’une clientèle résolument business. Un vieux rêve enfin concrétisé, sachant que les premières ébauches de cet hôtel datent du début des années 90, mais que des contraintes administratives et techniques n’avaient pas rendu possible alors.

Je suis fier de voir que notre entreprise apporte une réelle plus-value à notre région.

Arsène Laplume, gérant du Shopping-Center Massen

«Je suis fier de ne jamais avoir abandonné mon idée initiale», confie-t-il aujourd’hui, «même dans des temps plus durs ou après l’un ou l’autre échec. Et je suis fier de voir que, aujourd’hui, notre entreprise apporte une réelle plus-value à notre région, comme en témoigne la cote de notre restaurant Le Luxembourg.»

Les prochains mois vont être particulièrement agités, avec la réalisation de plusieurs projets en parallèle: de 18.000m2, le shopping center va passer à environ 45.000m2, alors que la surface du business center va, elle, être portée à 5.000m2. Quant à l’Hôtel Wemperhardt, avec 50 chambres, l’ouverture est prévue pour ce 16 décembre. «Avec l’espoir qu’il rencontre le même succès que tous les autres commerces ces dernières années.»